Le Facteur de Tenna . Les hommes de la montagne

Les hommes de la montagne

Le facteur de Tenna

En montagne surtout, aujourd'hui comme autrefois, le facteur est le symbole du contact avec le monde extérieur. Son uniforme jaune-gris représente une institution qui fonctionne à la satisfaction générale. Lorsqu' il apparaît au détour du chemin, il éveille toutes sortes d' espé inexprimées.

En raison de leur éloignement, les villages haut perchés dans la montagne apprécient tout particulièrement le rôle joué par les services publics. C' est le cas à Tenna, localité d' une centaine d' âmes située à 1650 mètres d' altitude dans le Safiental. Heinz Seiler, son buraliste postal, est totalement intégré au tissu social villageois. Lorsqu' il revêt son habit pour ses heures de présence au guichet ou lors de ses tournées de maison en maison, il endosse aussi une fonction précise, car c' est alors que s' établit une absolue confiance entre le public et le messager postal chargé d' apporter les nouvelles, bonnes ou mauvaises. Quant à son amabilité et à sa prévenance, elles ne le quittent jamais.

« Voilà le facteur !» Au Moyen Age, le transport du courrier était en général l' affaire des monastères, puis des villes et des commerçants. Cette situation a duré jusqu' à ce que les Etats prennent en charge la régie des postes, ce qui fut le cas en Suisse en 1849. Le trafic postal des journaux, colis, prospectus ou lettres constitue un échange d' informa assuré de main à main par le facteur. C' est lui qui distribue faire-part de naissance, de mariage et de décès, récits de voyage, déclarations d' amour, factures et rappels, décisions judiciaires, avertissements, sommations, invitations, refus, renseignements, commandes et requêtes. A Tenna également, c' est grâce à l' intervention de Heinz Seiler que missives futiles ou sérieuses trouvent leur destinataire.

Escaliers, rues et chemins Muni de sa sacoche de cuir, Heinz Seiler prend la route par tous les temps, ce qui constitue une part de sa fascination pour son travail. De nos jours, une rue asphaltée traverse le village dans toute sa longueur tandis que, pour se rendre dans les maisons et les fermes sises à l' écart, il faut emprunter des chemins ou sentiers fort variés. Ici, la pierre branlante d' un escalier d' accès est le signe discret de la sournoise décrépitude d' une demeure; ailleurs, un muret de jardin flambant neuf et couronné d' une palissade fraîchement peinte, témoigne du bien-être et de la prospérité des habitants. Un chien, un chat, des poules signalent le train de vie du paysan, alors que les teintes des arbres, des herbages et des fleurs égrènent le cycle des saisons. Par beau temps, on voit le soleil parcourir immuablement le ciel d' une crête de montagne à l' autre, tandis que, par épais brouillard, on ressent une impression de solitude, mais aussi d' absolu.

En montagne, le maintien de certains services publics, comme le bon fonctionnement d' un bureau de poste, peut freiner l' émigration. Heinz Seiler vidant une boîte aux lettes Pho to s: Eli sab et h Ba rd ill

Voyages, rencontres, personnalités

Viaggi, incontri, personalità

Reisen, Begegnungen, Persönlichkeiten

LES ALPES 11/2002

Rencontres Tenna, patrie d' adoption de Heinz Seiler et de sa femme Gunnel, est un village où chacun se connaît, s' observe et sait ce que fait son voisin. Gunnel tient le seul magasin du village, son mari, le bureau de poste. Ils apprécient tous deux la qualité de vie de ce petit endroit retiré. Les contacts avec les résidants sont très variés et intéressants, pendant que les vacanciers apportent des distractions dans le travail quotidien. Lorsqu' on demande à Heinz Seiler quelque renseignement sur le pays et ses habitants, les us et coutumes, un chemin ou une destination, un horaire ou des possibilités d' excur, il est toujours de bon conseil. De nombreux hôtes passent un séjour agréable et enrichissant grâce à lui. Comme bien d' autres personnes du Safiental, il reconnaît que le tourisme doux peut être grandement favorisé par une assistance adéquate et une amabilité sans faille. Non seulement l' environnement, mais aussi les structures et l' animation du village, poste, magasin, auberge, église, école, services communaux et sociétés composent l' attrait particulier d' un endroit. Maisons habitées, jardins bien entretenus, jeux d' enfants et éventail d' ac variées pour adultes forment un tableau presque idéal. Toutefois, à l' ins de la ville ou de sa banlieue, la vie d' ici se déroule avec ses frottements, ses difficultés et ses accrocs, quoique d' une manière moins exacerbée, évidemment. Car, dans cette minuscule communauté villageoise, il est indispensable de se supporter les uns les autres, même lorsque les opinions divergent. Rudesse et charme du climat Durant les hivers humides, les habitations et les étables fort dispersées du long village de Tenna sont ensevelies sous d' impressionnantes masses de neige. Des congères hautes comme des murailles se forment lorsque le vent souffle en tempête et hurle aux coins des maisons. Grâce aux moyens modernes de déblaiement de la neige, vivre à Tenna est devenu moins pénible qu' il y a quelques années encore. Mais il ne faut pas se leurrer; on se trouve toujours en haute montagne avec des risques d' ava imprévues et des ruisseaux qui peuvent se transformer rapidement en torrents impétueux et dévastateurs. Les brusques sautes d' humeur du temps imprègnent la vie quotidienne. Malgré ces inconvénients, les attraits de cet endroit incitent à s' y installer, pour autant qu' on y trouve de quoi vivre et certains services indispensables, la poste par exemple. Ceux-ci contribuent à une limitation raisonnable de l' émigration de la population locale. a

Elisabeth Bardill, Schiers ( trad. ) Le village montagnard de Tenna s' allonge dans le Safiental à 1650 mètres d' altitude Dans les régions de montagne, le facteur est presque toujours la seule personne assurant le contact avec le monde extérieur. Même s' il n' apporte « que » le journal, c' est une bouffée d' air nouveau qui entre chez le destinataire Dans son uniforme jaune-gris, le facteur personnifie une institution qui fonctionne à la satisfaction de chacun. Heinz Seiler en tournée à Tenna Vue plongeante, du sommet de la Jungfrau, dans la vallée du Hinteres Lauterbrunnen avec ( de g. à d. ) le Mittaghorn, le Grosshorn, le Breithorn, le Tschingelhorn, le Mutthorn et le Gspaltenhorn. Au centre, on reconnaît le Balmhorn, le Doldenhorn et le Blüemlisalp, à l' arrière le Grand Combin et le Mont-Blanc ( toujours de g. à d. )

Feedback