Les pionniers de la cartographie

Qui se trouve derrière les développements ayant abouti aux cartes modernes? Bref portrait de Rudolph Leuzinger, Xaver Imfeld et Eduard Imhof, les principaux acteurs de cette évolution.

Xaver Imfeld ( 1853-1909 )

La feuille 493 « Aletschgletscher » de l' Atlas Siegfried, un panorama du Pilate, long de 3,14 m, les plans d' un chemin de fer à desservir le sommet du Cervin, une maquette du massif de la Jungfrau au 1: 25 000, voilà quelques exemples des travaux de Xaver Imfeld. Né en 1853 à Sarnen, il suivit à l' EPF de Zurich une formation d' ingénieur topographe. Entre 1876 et 1892, pour le Bureau fédéral de la topographie, il fi t un nouveau relevé de onze feuilles de la carte nationale et en révisa douze autres. Ses représentations du terrain sont encore aujourd'hui des modèles du genre. Il travailla ensuite comme ingénieur indépendant, fi t de nouveaux relevés et en reproduisit lui-même un certain nombre. Il montrait un don particulier pour le dessin des panoramas, construisait des maquettes et fut associé à plusieurs projets de chemins de fer.

Eduard Imhof ( 1895-1986 )

On connaît encore mieux les maquettes d' Eduard Imhof, particulièrement celle du Bietschhorn ( Les Alpes, 11/2006 ) ou du grosse Windgälle. Eduard Imhof a travaillé avec son père à la création du guide CAS pour le Rhätikon. Comme professeur à l' Ecole polytechnique fédérale, il enseigna le dessin technique et topographique durant qua-rante-six ans. Tous les élèves des degrés secondaire et gymnasial ou presque ont eu devant les yeux ses cartes murales, et entre les mains ses atlas. De 1927 à 1934, c' est comme porte-parole du CAS qu' il se démena pour la création de collections complètes de cartes aux différentes échelles, particulièrement pour une couverture nationale au 1: 25 00O. D' où son surnom de « père de la carte nationale », bien mérité pour cet équilibriste œuvrant entre art et science comme il le disait volontiers. Le CAS conféra à Imhof et à Leuzinger la dignité de membres d' honneur a Mar tin Gur tner, Wichtrach ( trad. )

Rudolf Leuzinger ( 1826-1896 )

Après son apprentissage d' arpenteur dans l' entreprise de cartographie Ziegler à Winterthur et quelques années comme employé de celle-ci, le Glaronais Rudolph Leuzinger émigra en 1861 à Berne, où il travailla d' abord quelques années pour le canton avant de se mettre au service de la Confédération. Il utilisa pour la première fois une technique d' ombragement dans la carte CAS de la Greina de 1865, une réalisation diffi cile avec les méthodes de reproduction de l' époque. On a la preuve de son rapport particulier au CAS par sa signature: « Gestochen v. R. Leuzinger ( M.d.S.A.C.. ) ». Après avoir participé à l' édition de quelque 200 cartes Siegfried, il se retira dans son canton d' origine pour travailler encore sur de nombreuses cartes dans son propre atelier.

Bibliographie

Roger Hauri, Panoramen und Karten des Schweizer Alpen-Club, Editions du CAS, Berne 1997. Martin Gurtner, Lecture de carte, Editions du CAS, Berne, parution au printemps 2010.

Photo: photothèque swisstopo Photo: E PF Zurich Photo: Xav er Imfeld, Meister der Alpentopogr aphie, Sarnen, 2006

Feedback