Objectif atteint pour le Festival du film des Diablerets 2007. Fréquentation doublée

Objectif atteint pour le Festival du film des Diablerets 2007

La 38 e édition du Festival du film des Diablerets, qui s' est déroulée du 11 au 18 août, s' est achevée en ayant atteint son principal objectif. Soit doubler la fréquentation de la manifestation et dépasser ainsi les 4000 entrées. Un premier pari gagné en avançant la manifestation au cœur de la saison touristique et en développant les conférences et débats.

On ne comptait plus le nombre d' an, où la remise des prix se déroulait dans le cadre du domaine des sources, qui n' est pas sur le site du festival. Pour sa première édition à la tête de la manifestation, le Genevois Jean-Philippe Rapp a ramené la cérémonie de clôture au cœur du Festival, soit à la Maison des Congrès. Moquette, rideau de velours bleu et lumières des projecteurs ont contribué à la mise en scène d' une cérémonie très professionnelle mais empreinte d' émotion. Emotion de son président d' une part, l' Aiglon Charles-Pascal Ghiringhelli, venu saluer le travail accompli par « son » comité au terme d' une année marquée pour lui par la maladie. Emotion de son directeur également, Jean-Philippe Rapp, heureux d' avoir atteint l' objectif quantitatif de la manifestation. Pour le petit festival de montagne, il s' agissait en effet de doubler la fréquentation des spectateurs. Mission accomplie, avec plus de 4000 entrées payantes. « Le changement de date a été extrêmement bénéfique, les médias ont répondu présents comme jamais auparavant », confiait le directeur peu avant la remise des prix. Le choix d' un thème porteur, le réchauffement climatique en l' occurrence, et la mise sur pied d' un colloque y relatif aussi. De même que le fait d' avoir étoffé les projections de l' après et initié des « rencontres de 17 h 00 » avec projections de films et débats. Autant de façon de susciter la discussion.

La qualité était, elle aussi, au rendez-vous. Le comité de sélection avait reçu 95 films; 24 auront participé à la compétition. La palme ( voir palmarès ci-contre ) est revenue à E11, documentaire qui évoque la bataille personnelle de l' Ecossais Dave MacLeod. Le grimpeur a décidé de vaincre une face rocheuse escarpée, qui se trouve face à la mer. Il tente pour la première fois d' escalader un E11. Il s' agit de la cotation la plus difficile sur l' échelle britannique. L' engagement de l' homme est à sa mesure. Le film nous fait vivre son défi, et la vie qui l' accompagne, avec un humour so british. C' est Jean-Paul Mudry, réalisateur à Passe-moi les jumelles, qui a remis le prix. Davantage visible cette année, notamment avec ses nombreuses publications présentées dans la librairie attenante à la salle de projection, le Club Alpin Suisse était représenté par Catherine Borel, vice-présidente centrale du CAS, et Werner Schildknecht, président de la commission de la culture. Au moment de remettre le Diable d' Or catégorie montagne à Anne Farrer, Catherine Borel a justement rappelé que le Club Alpin Suisse ne se préoccupe pas uniquement de sport mais également de culture. Et c' est, chaque année davantage, l' orienta que prend le Festival du film des Diablerets en présentant non plus des exploits mais des aventures humaines – et animales – qui nous touchent et nous font réfléchir. a Corinne Feuz, Monthey ( VS ) Catherine Borel, vice-présidente du Comité central du CAS, remet le Diable d' Or de la catégorie montagne à Anne Farrer pour son film El ultimo hielero del Chimborazo Pour sa première édition à la tête du festival du film des Diablerets, le Genevois Jean- Philippe Rapp a réussi à doubler le nombre d' entrées Photos: Corinne Feuz La Palme à un film écossais Le Grand Prix de ce 38 e Festival ( Prix de la Télévision suisse romande ) a été attribué au film E11, documentaire de montagne, de l' Ecossais Paul Diffley. Le Diable d' Or de la catégorie montagne ( Prix du Club Alpin Suisse ) a été décerné à El ultimo hielero del Chimborazo, d' Anne Farrer. Le Diable d' Or de la catégorie exploits/aventure ( également Prix du Club Alpin Suisse ) a été remis à Jean-Marc Boivin, extrêmement vôtre, de Gilles Chappaz. Le Diable d' Or de la catégorie documentaire « environnement » revient à Juste après la neige, un documentaire animalier d' Anne et Erik Lapied. Le Prix du public et le Prix spécial du Jury reviennent à Asiemut, le périple à vélo des Canadiens Mélanie Carrier et Olivier Higgins. Le jury, cette année présidé par Marianne Chappuisat, était composé de Frank Bruno, Raphaël Blanc, Elie Chevieux et Claude-Alain Gailland.

Faune et flore

Fauna e flora

Fauna und Flora

Feedback