Portfolio Les Alpes: Ivo Moosberger La nature pour atelier

Ivo Moosberger a en quelque sorte commencé à prendre des photos par nécessité. Les œuvres d’art qu’il crée sont effectivement tellement éphémères qu’à part leur magie momentanée, elles ne laissent quasiment pas de traces. L’art de la terre, ou land art, est la grande passion de ce typographe et «vagabond», comme il se nomme lui-même. Agé de 42 ans, cet artiste arpente le monde. Dernièrement, il a traversé la Suisse à pied. Il crée des œuvres d’art temporaires en pleine nature qu’il conserve en les photographiant. C’est ainsi qu’il rend éternelles ses fragiles installations formées de plumes, de branchages, de feuilles, de neige et d’autres matières. Ivo Moosberger recherche des endroits particuliers et des matières spéciales pour ses œuvres. Jusqu’à ce que la nature offre la luminosité appropriée pour une mise en scène photographique, ce vagabond photographe doit parfois rester des heures dans les eaux glaciales d’un torrent de montagne. Finalement, il arrive non seulement que son art se désintègre, mais aussi qu’il serve aux besoins quotidiens. Le fumier de chèvre au Tibet, par exemple, a d’abord servi de structure pour une œuvre d’art, puis comme combustible, sans quoi il n’y aurait rien eu à manger. En effet, Ivo Moosberger ne se contente pas d’arpenter ce monde qui lui sert d’atelier. Il y vit aussi, parfois pendant des jours, souvent pendant des mois. Dehors, dans son univers créatif: la nature.

Feedback