Randonnées culturelles dans le Piémont. Alagna, Prismell et les Walser

Randonnées culturelles dans le Piémont

La région d' Alagna, autrefois Prismell, se trouve dans le Piémont, au sud du Mont-Rose. Ce paysage de montagnes imposantes, habité par les Walser, se caractérise notamment par une immense richesse culturelle 1

que les maîtres d' œuvre du Prismell ont fait connaître bien au-delà des Alpes.

La Valle della Sesia s' étale, interminable, de la plaine du Pô à la crête des Alpes pennines. Tout au fond de la vallée, en contrebas des parois colossales du Mont-Rose, se trouve Alagna, une localité en forme de puzzle constituée de 29 ha- meaux. Elle fut fondée il y a plus de 700 ans par des Walser venus des vallées voisines: Ayas, Gressoney et Anzasca. Aujourd'hui encore, leurs traces sont très présentes, avant tout dans une architecture d' une originalité frappante.

« Witte mu hed aswenn g' lebed im Land »

C' est ce que nous lisons sur un panneau à l' entrée du Musée des Walser 2 à Pedemonte. Nous maîtrisons l' allemand, mais pas le dialecte local. Néanmoins, nous comprenons que cette visite va nous apprendre comment on vivait dans l' Alagna d' antan. Une femme d' un certain âge, vêtue d' un tablier bleu et blanc, est en train de remplir une bouteille en plastique de l' eau claire de la fontaine. Elle se retourne vers nous, heureuse d' entendre que nous faisons notre possible pour nous imprégner du dialecte. Elle nous explique, en italien cette fois, que seuls quelques anciens maîtrisent encore le dialecte des Walser. « Siamo gli ultimi, quando siamo partiti noi... » 3 et sans terminer sa phrase, elle hausse les épaules et repart vers sa maison, une imposante bâtisse entourée de galeries de bois, devant laquelle un chien fait la sieste. Dans la région, ce style d' architecture est omniprésent. Des constructions compactes de deux ou trois étages en madriers équarris, en bois de mélèze massif, s' élèvent sur un socle de pierres de taille. Sur trois côtés, elles sont bordées de larges galeries. Celles-ci sont délimitées par un assemblage de lattes semblable à une échelle: c' est ici qu' on fait sécher le foin et les céréales. Les poutres faîtières et les sablières sont couvertes de 1 Cf. Les Alpes 3/2005 2 Musée des Walser, Pedemonte, I-13021 Alagna, tél. +39 0163 922 935 3 « Nous sommes les derniers, quand nous n' y serons plus... » Panneau indicateur sur l' Alencoll. La région de Prismell n' est pas loin Vue sur la Punta Gnifetti/Signal-kuppe, 4554 m, depuis la vallée, près de Alpe Pile, derrière Alagna L' Alencoll et le Rifugio Vigevano Photos: Bernhar d Rudolf Banzhaf

Vie et loisirs en montagne

Vita e tempo libero in montagna

Leben und Freizeit im Berggebiet

tuiles de pierre grossièrement taillées. L' impression générale est à la fois massive et aérienne. Dans les hameaux, ces maisons sont souvent enchevêtrées les unes dans les autres, comme emboîtées.

Le contraste

Un tour d' Alagna nous montre que ces constructions typiques cohabitent avec des bâtisses en pierre, des hôtels Belle Epoque et les fruits d' investissements importants dans le tourisme hivernal, notamment un grand parking en contrebas du village et des tranchées en direction de l' Alencoll. N' étaient ces ouvrages modernes, l' ensemble du village distille-rait une ambiance de calme et de rêverie. Les ruelles pittoresques sont parcourues par un vent de nostalgie, l' eau claire bruisse dans le ruisseau de Sesia, un chat ronronne, un canari chante... Dans le magasin du village, on refait le monde. Une femme, la tête couverte d' un foulard, arrose les fontaines de géraniums du presbytère. Non loin de là, dans le Café Unione, des ouvriers boivent un verre de vin. A quelques centaines de mètres, un énorme cerf traverse la route en bondissant. Le climat de la région est très particulier: en été, à Alagna, 1190 m, l' air est chaud et humide alors que neuf kilomètres plus au nord, au sommet de la Punta Gnifetti/Signalkuppe, 4554 m, une brise glacée souffle autour de la capanna Margherita. Visuellement, la vallée est dominée par une obscure pyramide rocheuse, le Monte Tagliaferro, 2964 m.

Les maîtres d' œuvre du Prismell

Le Prismell est le berceau d' une célèbre corporation de maîtres d' œuvre et de tailleurs de pierre qui ont laissé leur marque au nord des Alpes. Ils s' appe Isenmann, Bodmer, Giger, Grober, Stainer, Heinz ou Rongger. Leur destin Pedemonte: les maisons s' emboîtent les unes dans les autres et leurs éléments les plus marquants sont les galeries typiques où on sèche le foin Un superbe groupe de maisons Walser, parfaitement entretenues, à Pedemonte Pedemonte: un village qui pourrait être un musée en plein air, dont les habitations sont habitées et entretenues Le presbytère d' Alagna: un bâtiment imposant Lac de montagne, Alp Larecchio/Val Vogna, sous le Colle Valdobbia était, comme Anton Isenmann l' annonça à Lucerne, apud exteras nationes honesto sudore sibi victum quaerere – gagner leur pain à la sueur de leur front dans des pays étrangers. Le plus célèbre d' entre eux était sans doute Ulrich Ruffiner, né vers 1480 à Rusa dans la vallée de l' Olen, au-dessus d' Alagna. Ruffiner est à l' ori de plusieurs des constructions les plus marquantes que compte le Valais, notamment des églises de Rarogne, Ernen, Glis et Loèche, d' une maison dénommée Stockalperhaus à Brigue, de la mairie de Loèche, de la Maison du Diable à Sierre et de ponts comme celui qui traverse la Binna à Ausserbinn ou le Kinnbrücke à Stalden. Il a travaillé pendant quarante ans comme maître tailleur, ingénieur et maître d' œuvre en Valais, laissant au total 35 constructions d' importance. La vie de cet homme très riche est documentée jusqu' en 1549, mais on ne connaît pas la date de son décès. Seul le journal personnel du médecin bâlois Felix Platter rend compte des circonstances tragiques de celui-ci: Ruffiner est mort d' une chute du haut du clocher de Glis.

Comme un musée en plein air

A l' est d' Alagna se séparent deux vallées latérales: la vallée de l' Olen, appréciée par les amateurs de sports d' hiver, et la vallée d' Otro, qui surprend le visiteur par de magnifiques hameaux Walser nommés Follu, Dorf, Scarpia, Ciucche et Weng, qui s' étalent au soleil. Au sud d' Alagna, vers Riva Valdobbia, s' étend le Val Vogna où une route mène jusqu' à S. Antonio qui recèle une église remarquable et une pension très accueillante. De là, on peut marcher jusqu' à Raber-nardo où Hugo Carmelino, le seul habitant permanent de ce hameau, vit dans une demeure imposante. Sur trois étages, les barrières des galeries sont couvertes de foin qu' il fait sécher pour ses huit vaches. Il l' a fauché lui-même avant de le porter jusque-là dans un panier traditionnel appelé Tschiffra. Lorsque le foin sera sec, il le lancera dans le râtelier. On dirait que le temps s' est arrêté et ce, Hugo Carmelino, le seul habitant permanent de Ra-bernardo/Val Vogna La fontaine de Pedemonte, exemple du travail des tailleurs de pierre de Prismell Galerie typique d' une maison Walser, à Alp Larecchio/Val Vogna Photos: Bernhar d Rudolf Banzhaf même si la plupart des maisons ont été rénovées. Elles servent de logements de vacances ou de week-end aux Walser qui vivent à Novare ou Milan.

Tour du Mont-Rose et alternative

Entre Ayas et Alagna, l' itinéraire du tour du Mont-Rose passe par Bättfòrcò, puis par le val de Gressoney et l' Alencoll jusque dans la Valle della Sesia. Cependant, sur ces deux cols, il y a des pistes de ski et des téléphériques, inconvénients qu' on évite en optant pour une alternative un peu plus au sud, que l'on trouvera facilement sur la CN 1: 50 000, feuille 294 Gressoney.

Val d' Ayas de Gressoney: depuis Resy, 2072 m, ou Champoluc, 1568 m, dans le val d' Ayas, on monte par Crest jusqu' au charmant village de Cuneaz, 2032 m. Après Lavassey, 2313 m, on monte en pente raide jusqu' au Péntecoll ( Colle di Pintèr ) 4, 2777 m. Descente par le P. 1779 ( Alpenzu ), jusqu' à Gressoney-St-Jean, 1385 m. Hôtels et restaurants Gressoney–Alagna De Gressoney, à plat jusqu' à Verdebiò ( Valdobbia ), 1379 m, puis une montée raide dans la forêt de mélèzes jusqu' à Alp Tschalvretzo, 2032 m. On arrive dans une belle vallée, puis au Spissiòcoll ( Colle Valdobbia ), 2480 m, où on peut faire une pause au Rifugio Ospizio Sottile. Ensuite, descente jusqu' à Alp Larecchio, 1900 m, un site d' une grande beauté, puis un sentier muletier jusqu' à l' église de Peccia, 1529 m, dans le Val Vogna. Derrière l' église, un chemin part à gauche et monte le long des splendides villages Walser de Le Piane, 1511 m, Cambiaveto, 1499 m, et Rabernardo, 1453 m, puis rejoint la route près de S. Antonio, 1381 m. Hébergement: Rifugio Val Vogna, Fraz. S. Antonio, I-13020 Riva Valdobbia, tél. +39 0163 91918. Ouvert toute l' année, fermé le mercredi 5 a Bernhard Rudolf Banzhaf, Saas Fee 6 ( trad. ) 4 Les noms entre parenthèse sont ceux qu' on lit sur les panneaux. 5 Pour les autres étapes du tour du Mont Rose, cf. Bernhard Banzhaf, Randonnées alpines en Valais, Editions du CAS, 2004 6 L' auteur tient à remercier André Zurbriggen, de Saas Fee, pour son soutien lors de sa visite à Prismell.

A Le Piane/Val Vogna, un compagnon à quatre pattes, qui n' est plus tout jeune, nous indique la route à prendre A Le Piane/Val Vogna, comme ailleurs, les maisons Walser sont très bien entretenues Photos: Bernhar d Rudolf Banzhaf

Livres/Médias

Libri/Media

Feedback