Régions de montagne (Importance des -)

le la montagne

.a difesa dell' ambiente »chutz der Gebirgswel

problèmes urgents, formule des solutions et des buts, et propose des actions de principes. Différentes organisations de l' ONU ont pour mission de poursuivre la réalisation des divers chapitres de l' Agenda 21.

Les Régions de montagne de notre Terre bénéficient d' une attention particulière: le chapitre 13 est intitulé à propos: « Les écosystèmes fragiles -un développement respectueux des régions de montagne. »

Un tel calendrier est-il vraiment nécessaire?

Revenons sur les constatations formulées en préambule: les Alpes sont un château d' eau ainsi qu' un lieu de biodiversité, d' exploitation touristique intensive et de brusques changements écologiques. Ces mots clés ne s' appliquent pas également à d' autres régions de montagnes du globe? Les montagnes représentent d' ailleurs une part importante de la surface de la Terre ( 27% des terres émergées se situent au-dessus de 1000 m d' altitude et 11% environ au-dessus de 2000 m )? La portée de ces mots clés ne dépasse-t-elle pas de beaucoup les zones de montagne proprement dites? Examinons les quatre thèmes principaux.

L' eau Selon la zone climatique, 40 à 90% de l' eau douce coulant en surface provient des montagnes du monde ( cf. fig. ci-dessous ).

Les questions de bilans en eau, de pollution, etc. dépassent déjà les frontières nationales. Plusieurs conflits portant sur l' eau ( le Jourdain, l' Euphrate, le Nil, l' Indus, etc. ) montrent bien l' importance internationale de cet élément pour la survie des peuples et des cultures. Réussi-

Importance des régions de montagne

Des écosystèmes fragiles essentiels à la planète Qu' est que les montagnes ont en commun avec le développement global de la planète? Ne jouent-elles pas un rôle purement régional? Les montagnes sont-elles des écosystèmes particuliers? Les accords transfrontaliers comme la Convention des Alpes sont-ils nécessaires?

Les auteurs de cet article se penchent sur l' Agenda 21 signé à Rio en 1992, et plus spécialement sur son chapitre 13 intitulé « Les écosystèmes fragiles - un développement respectueux des régions de montagne ».

Regard sur les Alpes suisses Nous savons tous que des fleuves importants prennent leur source en Suisse, qu' on rencontre dans nos Alpes une flore et une faune uniques et variées, que, chaque année, des milliers de visiteurs sont attirés par la beauté des Alpes ou encore que les glaciers reculent de façon inquiétante.

Ces phénomènes sont-ils spécifiques aux Alpes ou même typiquement suisses? Certes, non, si on jette un regard au-delà de nos frontières, sur d' autres montagnes de ce monde, et si on se réfère à la conférence sur l' environnement tenue à Rio.

La conférence de Rio: naissance d' un calendrier des régions de montagne La conférence des Nations Unies sur l' environnement et le développement ( UNCED ) s' est déroulée à Rio de Janeiro en juin 1992. Le principal résultat de cette conférence est l' Agenda 21, signé par 181 Etats. Ce document se fonde sur un consensus général, à savoir qu' il ne peut y avoir un avenir digne de l' homme sur la Terre que si nous agissons en partenaires - « a common future ». Une action respectueuse des données écologiques est ici d' une importance primordiale. Elle montre la ligne de conduite commune à adopter à l' orée du XXIe siècle. Elle recense les rons-nous à régler l' usage de l' eau de façon pacifique et à utiliser les ressources à long terme de façon raisonnable? Une chose est claire: le soin et la gestion de l' eau commencent dans les montagnes du monde.

La biodiversité De nouvelles cartes apportent la preuve frappante de l' importance primordiale des montagnes pour l' ensemble de la biodiversité, spécialement dans les régions humides tropicales et subtropicales ( cf. carte p. 49 ). Mais les Pyrénées, les Apennins et les Alpes présentent, eux aussi, une richesse biologique plus grande que les plaines environnantes. Les montagnes sont donc les régions clés de la préservation des espèces.

La détente L' urbanisation de la population mondiale ne cesse de croître. La situation que nous connaissons dans les Alpes devrait se retrouver sous d' autres formes dans de nombreux massifs montagneux d' autres continents. Cette situation risque de déclencher encore des conflits entre le désir de conservation et celui d' ex des ressources qu' offre la montagne.

Les changements de climat Le recul considérable de nombreux glaciers indique clairement combien les écosystèmes alpins sont sensibles et réagissent rapidement aux variations climatiques, en raison de leur étagement vertical et de leurs nombreuses zones écologiques de limite ou de transition. Les glaciers, la forêt et la végétation sont des indicateurs sensibles. Les ressources en eau, la biodiversité et les espaces de Alpes E 480 P 1460 Europe sans les Alpes \ 51O._ 780 R 270 P précipitations E evaporation R » débit fluvial

UBI

p...

Bilan hydrographique annuel de l' Europe: l' influence dominante des Alpes dans le bilan fluvial est bien visible Protection de la montagne Photo: Jungfrau bah ne La montagne comme lieu de détente est également importante. Le Jungfraujoch « Top of Europe » détente ( domaines skiables ), avec leurs composantes écologiques et économiques, sont affectés dans une grande mesure par ces variations. La portée de ces événements va au-delà des régions de montagne, si nous pensons par exemple à l' alimentation en eau.

L' enjeu de telles questions est global et concerne aussi bien les régions basses que les régions d' altitude: les processus qui commencent en montagne se répercutent sur les plaines, les choses qui se passent en plaine influencent à leur tour la montagne. Il faut donc aller au-delà d' une vision limitée aux frontières nationales ou régionales et prendre conscience de notre responsabilité commune.

La conférence de Rio est-elle un succès pour la montagne?

Lors de la conférence de Rio, le chapitre sur la montagne était encore considéré comme un élément marginal de l' Agenda 21. Il a fallu cinq ans, à savoir jusqu' à la conférence « Rio+5 » ( 1997 ) de New York, pour que le message passe enfin et qu' on comprenne que la montagne est un lieu de ressources décisif pour le siècle prochain. Cependant, dès 1992, différentes initiatives ont démarré avec succès. Nous en citerons quel-ques-unes à titre d' exemple:

- La FAO, organisation des Nations Unies responsable du chapitre « Montagnes », a lancé un programme intensif d' informations et organisé des conférences au plan gouvernemental sur tous les continents, afin d' attirer l' attention des autorités politiques sur l' importance des montagnes et de leurs ressources.

- En 1995, un « Mountain-Forum » des organisations non gouvernementales a été fondé à Lima avec des fonds suisses. Son objectif premier est l' échange d' expériences et l' appren mutuel sur tous les continents.

- Sur l' initiative de la recherche scientifique, divers projets individuels ainsi que des programmes régionaux plus importants ont vu le jour dans des régions de montagne du monde entier.

Ces initiatives sont très positives, mais ne suffisent pas: il s' agit main- tenant de traduire les connaissances acquises dans la réalité politique et dans des projets concrets.

Un rôle pilote pour la Suisse Disposant d' une riche expérience des questions qui touchent la montagne, la Suisse a pris conscience de son devoir et de sa responsabilité internationale: c' est à son initiative que le chapitre 13 a été inscrit dans l' Agenda 21 à la conférence de Rio. L' engagement continue: la FAO soutient les tâches de coordination mondiale des programmes touchant la montagne. Sur le plan européen également, la Suisse joue un rôle important. L' Académie des sciences naturelles a pris l' initiative de coordonner la recherche dans tous les pays alpins. De plus, par ses programmes natio-naux1, le Fonds National Suisse a permis à nos chercheurs d' être à la pointe des questions touchant la montagne. Cette position de leader international, dans le cadre de l' ONU, n' aurait pas été possible sans le soutien constant la Direction du développement et de la coopération Les montagnes en tant que zones de grande diversité biologique: diversité des espèces en Amérique centrale et du Sud. Zones de biodiversité ( DZ ), nombre d' espèces pour 10000 km2 DZ 1 ( 5000 ) ( DDC ), qui encourage surtout les régions de montagnes des pays en voie de développement.

Vision d' avenir Sur proposition du Kirghizistan, l' année 2002 sera peut-être déclarée par l' ONU « année de la montagne ». La prochaine conférence d' évalua de l' Agenda 21 et son chapitre sur les montagnes, la conférence « Rio+10 », aura lieu cette année. Cette manifestation devrait nous faire réfléchir dès maintenant à la façon dont nous pourrions assumer encore mieux notre responsabilité vis-à-vis des montagnes du monde, et notre solidarité avec leurs habitants. Environnement et développement, spé- cialement dans les régions de montagne, voilà un sujet dont la Suisse et le CAS2 doivent s' occuper à l' avenir. Thomas Hofer et Andri Bisaz, Direction du développement et de la coopération; Prof. Dr Bruno Messerli, Institut de géographie, Université de Berne ( trad. ) M 1 On peut obtenir du matériel d' information au Center for Development and Environment ( CDE ), Geographisches Institut, Hallerstrasse 12, 3012 Berne, fax 031/631 85 44.

Cf. entre autres les deux brochures: Mountains of the World, Challenges for the 21 " Century et Mountains of the World, Water Towers for the 2 V Century, ainsi que le livre fondamental Mountains of the World, A Global Priority.

2 En participant activement au projet « Région modèle Göschenen - un avenir pour l' homme et la montagne », le CAS essaie de répondre à ce devoir ( J. Meyer, préposé à la protection de la montagne ).

Une réaction des écosystèmes alpins aux variations climatiques: les moraines et la marge proglaciaire du glacier de Morteratsch ( Haute Engadine ) témoignent du recul du glacier depuis le milieu du siècle passé Agenda 21, chapitre 13 « Les écosystèmes fragiles - un développement respectueux des régions de montagne » - En voici le message principal:

Les montagnes sont des sources importantes en eau, en énergie et en biodiversité. De plus, elles offrent des ressources essentielles comme les minéraux, les produits sylvicoles et agricoles et les lieux de détente. En tant qu' écosys de grande envergure, représentatifs de l' écologie complexe et ramifiée de notre planète, les montagnes sont essentielles à la survie de l' écosystème dans son ensemble.

( trad. )

li sto ire, culture

ît littérature alpines

Storia, cultura, letteratura alpina

alpine Geschichte, Cultur, Erzählungen

en retracent pour la première fois les méandres.

Le « Wellenschlick » Suite à la présentation de son nœud de blocage, le « nœud de Prusik », Karl Prusik reçut en décembre 1931 une communication d' Otto Fiedler, de Zurich, qui lui faisait savoir qu' un nœud semblable, dit « Wellenschlick », était employé par des mon-teurs-installateurs suisses. La prise de position de Prusik dans les pages de VÖsterreichische Alpenzeitung'* montre qu' il ne peut avoir été question que du nœud de blocage croisé, plus tardif. Dès lors, c' est à Fiedler que revient le mérite d' avoir introduit ce nœud dans le domaine de l' al. Prusik, cependant, n' indique pas quelle était la forme du nœud ni dans quelle direction les monteurs exerçaient une traction sur celui-ci.

Le « nœud croisé » de Bilgeri Georg Bilgeri, de Bregenz, inventeur de la méthode des étriers de remontée pour le sauvetage en crevasse, ne fut guère enthousiasmé par la technique que proposait Prusik et déclara entre autres dans sa critique2 que ce nœud n' était nullement nouveau, utilisé qu' il était depuis long-

Feedback