Rencontre de l'Etzel dans une ambiance hivernale

Avec un exposé sur les variations glaciaires et climatologiques Chaque premier dimanche de décembre, la centaine de membres des différentes sections de la région du lac de Zurich et de Suisse centrale se retrouvent, selon la tradition, dans la grande salle du restaurant de l' Etzel. L' édition 1998, nonante-quatrième du genre, a eu lieu le jour de la Saint-Nicolas. A l' ordre du jour: la conférence du Dr Hanspeter Holzhäuser sur les variations glaciaires et climatologiques depuis la dernière période de glaciation.

L' accès en voiture et l' ascension de l' Etzel, qui culmine à 1098 m, entre les lacs de Zurich et de Sihl, furent un préambule de circonstance à l' exposé sur la période glaciaire qui allait suivre. Le vent du nord poussait vigoureusement les nuages bas, faisait tourbillonner de fins flocons, passait les clôtures, formant de longs cristaux de gel le long des piquets. La campagne était recouverte d' un épais manteau de neige.

Réunion traditionnelle Peter Hausmann, président de la section Hoher Rohn, hôte de la réunion 1998, prononça un discours de bienvenue qui rappelait le caractère traditionnel de cette assemblée annuelle. Onze sections avaient été invitées pour la première fois, le 18 décembre 1904. Ce jour-là, seules les sections Hoher Rohn, Bachtel et Einsiedeln se rencontrèrent sur l' Etzel. En 1919, la section Zindelspitz vint s' ajouter, ce qui élargit le cercle à douze membres. Cette année, la toute jeune section Hörnli, qui s' est séparée de la section Bachtel, était représentée pour la première fois.

Le thème du jour: variations glaciaires et climatologiques Evolution depuis la dernière période de glaciation Le Dr Hanspeter Holzhauser, de l' Institut de géographie de Zurich, s' occupe des différentes méthodes de reconstruction des variations glaciaires de la préhistoire et de l' his Vie du club 01 a.

toire. Il concentre ses recherches sur les glaciers d' Aletsch, du Rhône, du Gorner et le glacier inférieur de Grindelwald1.

Depuis la dernière période de glaciation, il y a environ 10000 ans, les glaciers des Alpes ont subi des phases successives d' avancées et de retraits. Ils furent tour à tour bien plus importants ou de tailles bien plus modestes qu' aujourd. Les glaciers sont des indicateurs des variations climatologiques. Leurs tailles, leurs progressions et leurs retraits varient sur plusieurs années ou sur plusieurs siècles. Le retrait important des glaciers suisses, qui ont perdu environ 40% de leurs surfaces et 50% de leurs masses, suite à un réchauffement du climat d' environ 0,5°C, donne à ce phénomène naturel une actualité toute particulière. L' intérêt consiste à déterminer si l'on peut prouver que le changement climatique enregistré par l' homme dépasse les variations qui ont eu lieu jusqu' ici.

On pense que lors de la dernière glaciation, il y a 18000 ans, les glaciers alpins s' étendaient jusque sur le plateau et la température annuelle moyenne était de 10 à 12°C inférieure à celle de notre époque. Septante mille ans plus tard, la température moyenne avait presque atteint son niveau actuel. Il ne s' agit cependant pas d' un réchauffement progressif. Deux réchauffements rapides ont été enregistrés. Le premier a eu lieu il y a 14500 ans, lorsque la température moyenne a progressé de 5°C en vingt ans. Le deuxième s' est passé il y a 11000 ans. La température moyenne s' est alors élevée de 7°C en cinquante ans. Depuis près de 10000 ans, la température annuelle s' est stabilisée et varie de plus ou moins 1 CC.

1 L' évolution d' autres glaciers a été étudiée, en partie, en collaboration avec le Dr Heinz Zumbûhl. Il s' agit, notamment, des glaciers de Rosenlaui et du Rhône, des glaciers inférieurs de Grindelwald et de l' Aar. Certains glaciers sont encore à l' étude.

L' édition spéciale des Alpes, parue à l' occasion du 125e anniversaire du CAS ( 3e trimestre 1988 ), consacre un dossier de 120 pages à ce sujet: Zumbûhl, Heinz J., Holzhauser, Hanspeter, Glaciers des Alpes du Petit âge glaciaire. On peut l' obtenir en écrivant aux Editions du CAS, case postale 134, 7004 Coire, ou en téléphonant au 081/258 33 35, fax 081/250 26 66. Le prix réservé aux membres est de 18 fr.frais d' emballage et de port ).

Les méthodes La méthode historique est basée sur les écrits, les témoignages cartographiques, les représentations picturales, les graphiques et les photographies. Les cartes sont des points de repère importants, surtout si elles nous parviennent sous forme de cartes topographiques et qu' elles documentent ( comme les cartes de Dufour et Siegfried ) ce qu' on a appelé la « petite glaciation de 1850 ».

Les premières mesures ont été effectuées en 1874, sur le glacier du Rhône. Le champ d' étude s' est étendu dès 1880 et près de cent vingt glaciers font aujourd'hui l' objet de mesures. Les variations glaciaires des cent dernières années sont ainsi bien documentées. Durant cette époque, on a enregistré deux phases de progressions, dans les années vingt et dans les années septante.

Les premiers écrits datent de bien avant cette période. Les récits décrivant les processions organisées pour frapper d' anathème les glaciers donnent des indices précis sur leur avancée et la menace qui pesait sur les trouva sur la moraine latérale du glacier d' Aletsch un arbre vieux de quatre cents ans, qui avait été englouti par les glaces il y a 3000 à 2500 ans. Ceci prouve que, pendant quatre cents ans, le glacier d' Aletch avait une taille plus modeste.

Evolutions futures Dans les 10000 dernières années, les glaciers des Alpes ont subi dix à quinze « petites glaciations » semblables à celle de 1850. A d' autres périodes, les glaciers ont été de tailles semblables, voire plus réduites qu' à l' heure actuelle, comme le glacier d' Aletsch. Ce glacier a d' ailleurs une phase de réaction relativement lente, en décalage de trente années avec les changements climatiques. Ainsi, ses dimensions reflètent la situation des années soixante.

On se demande aujourd'hui, si la variation actuelle se situe encore dans une échelle normale. On ne sait pas quel a été le volume minimal du glacier. On pense souvent que l'on va atteindre prochainement la taille minimale du glacier, surtout si le réchauffement, qui a déjà atteint 0,5°C depuis la moitié du XIXe siècle, devait évoluer avec la même constance.

Fin de soirée détendue Une fois la conférence chaleureusement applaudie, le président de la chalets de montagne et les régions où s' exerçait une activité commerciale. L' iconographie, anciennes illustrations et dessins, donne de nombreuses indications sur la configuration des glaciers au fil des époques.

L' archéologie du paysage est une autre manière de procéder. La méthode consiste à rechercher et analyser les traces de chemins, les anciennes canalisations, les vieux murs, les fondations de bâtiments. Les mouvements des glaciers forcent les hommes qui sont établis à proximité à s' adapter aux modifications de leur environnement naturel.

La glaciomorphologie permet enfin de s' occuper de périodes plus reculées dans le temps. La datation de sols fossiles et de bois fossiles font partie de cette méthode. Les sols fossiles sont les surfaces recouvertes par les glaciers qui contiennent des matières organiques ( restes de plantes ). Les bois fossiles sont des témoins révélateurs. Il s' agit la plupart du temps de troncs dont la datation peut se faire aisément grâce à l' étude de la croissance du bois, la dendrochronologie. En 1993, Hanspeter Holzhauser Du flanc ouest de l' Etzel, vue en direction du nord-ouest. Le soleil perce à peine à travers les nuages Montée à l' Etzel: vue sur les rives du lac de Zurich section. Peter Hausmann, invita les participants à poursuivre la journée. Les contacts, toujours importants lors de cette réunion traditionnelle, ont été ravivés autour d' un repas. La journée sur l' Etzel, organisée de manière remarquable par la section Hoher Rohn, fut un succès. L' ascen, la conférence et le succulent repas de midi ont rapproché les participants en mettant à contribution leurs performances physiques, leurs facultés intellectuelles et leurs papilles gustatives. eg

roga. ^

çjî*

alpini »pò

e et autres e montagne

a 4

alpinismo e altri sport montagna

Upinismus, Berg-i. a. Sportarten

engagés sur les courses européennes y contribuera. Ils seront à la fois un exemple et un modèle.

- N' avez pas engagé un processus qui éloignera de vos courses les populaires, si nombreux en Suisse?

- Nous cherchons exactement le contraire. Nous veillons à offrir des parcours accessibles à tous. Nous faisons des efforts pour les femmes et les jeunes.

Feedback