Ruedi Bhend. Un prestigieux fabricant de piolets | Club Alpin Suisse CAS

Ruedi Bhend. Un prestigieux fabricant de piolets

Un prestigieux fabricant de piolets

Le piolet de la marque Bhend, mondialement connu à l' époque des randonnées classiques sur les glaciers, est encore fabriqué au centre du village de Grindelwald durant les mois d' hiver. Même au début de ce XXI e siècle, l' artisan Ruedi Bhend tient compte des vœux particuliers de ses clients dans la réalisation personnalisée de ses piolets.

Pour tout alpiniste, le piolet fait partie de l' équipement classique, car il offre une sécurité toujours appréciée sur la glace, le névé ou la neige. C' est en fait sa troisième jambe, l' outil nécessaire à la taille des marches et à l' assurage, l' indispen point d' appui lors d' un faux pas ou d' une glissade. Au cours du XIX e siècle, il a pris le relais du long bâton des chasseurs de haute montagne, jadis également utilisé par les pionniers de l' alpinisme, même encore lors de la première ascension du Cervin en 1865. En parallèle avec la conquête générale des sommets alpins, la demande en piolets a considérablement augmenté depuis 1850.

Une exclusivité: le piolet Bhend En 1870, Karl Bhend a ouvert une forge à Grindelwald, où il fabriquait des piolets à côté de son activité principale de maré-chal-ferrant et de charron. La demande en piolets et en crampons s' est fortement développée depuis cette époque, en raison de l' essor de l' alpinisme. De nos jours, à l' instar de son arrière-grand-père, Ruedi Bhend continue de forger des piolets sur son enclume et unique-

1 Ces piolets sont faits d' alliage d' acier revenu, contenant 0,53% de carbone, 0,95% de silicium et 1% de manganèse. Les extrémités de la pointe et de la panne sont durcies par trempage dans l' huile. Le manche est composé de bois de frêne, sélectionné et séché pendant plusieurs années.

ment à la main, sans avoir recours à une étampe ou à un moule. Seule différence, il dispose maintenant d' un marteau pneumatique à la place d' un second marteau de forge. Chaque piolet de marque Bhend est donc une pièce unique, nécessitant six heures de labeur manuel de la pièce d' acier brut 1 à l' objet

poli et terminé.

Longue est la liste des propriétaires de piolets Bhend; elle porte des noms illustres, tels que Sir Edmund Hillary et le sherpa Tenzing qui en ont fait usage lors de la première conquête de l' Everest en 1953, ou ceux des membres de l' expé suisse à l' Himalaya en 1956, qui ont réussi la deuxième ascension du plus haut sommet de la planète. L' écrivain Paul Nigg a qualifié cet accessoire de « symbole professionnel du guide de montagne », activité qu' il pratique aussi. Alfred Bhend, père de l' actuel propriétaire de l' entreprise, a développé après 1930 un crampon léger et muni de huit pointes, nombre qu' il a porté à dix par la suite. A cette époque, le client devait apporter à la forge ses chaussures de montagne, afin que l' artisan puisse procéder à l' ajustage des crampons au cours de leur fabrication. En 1969 cependant, le coûteux processus manuel de forgeage de cette pièce d' équipement a été remplacé par un procédé industriel.

Le fabricant de piolets Ruedi Bhend devant sa forge La pièce d' acier garnis-sant le piolet nécessite six heures de labeur manuel Ruedi Bhend forge ses piolets sur son enclume. Uniquement à la main, sans avoir recours à une étampe ou à un moule Les piolets Bhend sont des pièces uniques. Parmi les propriétaires de piolets Bhend figurent des noms illustres tels que Sir Edmund Hillary et le sherpa Tenzing Pho to s:

Hein z B ugm ann LES ALPES 10/2002

Evolution d' un artisanat Seule la manufacture traditionnelle de piolets a subsisté 2. Vers 1900, les forges produisant ce genre d' objets étaient encore nombreuses. On en comptait quatre, rien qu' à Grindelwald et aux alentours immédiats. Quarante ans plus tard, pour l' ensemble de la Suisse, seule l' entreprise Bhend a survécu, à côté de celle des frères Willisch de Täsch. Chez les Bhend, le forgeage des piolets était encore l' activité principale durant les années septante du siècle dernier. Au début du XXI e siècle, la boucle s' est refermée: comme au temps de son arrière-grand-père il y a 130 ans, Ruedi Bhend se consacre à cette activité durant la saison calme de l' hiver seulement, en tant qu' occupation secondaire. C' est pourquoi l' acquisition d' un piolet Bhend constitue une démarche particulière. A la commande, on demande au client de bien vouloir patienter jusqu' à la fin de l' hiver suivant, délai nécessaire pour devenir l' heureux propriétaire d' un piolet forgé à la main et spécialement conçu pour lui seul. Personnalité marquante de la haute montagne, Bhend est expert dans son art; de nature calme et réfléchie, il est peu bavard et concis dans son discours. a

Heinz Bugmann, Oberentfelden ( trad. ) 2 Il ne faut pas confondre le piolet traditionnel avec les instruments modernes pour la glace ( piolets-ancres ). L' usage principal du premier est la taille de marches dans la glace, ce qui nécessite une pointe particulièrement acérée. En revanche, on exige du second qu' il se plante dans cette matière sans lâcher et qu' il serve de point d' appui pour l' ascension.

Feedback