Section CAS Brandis (Fondation de la -)

La 109e section du Club alpin suisse Le 31 mai 1997 a été fondée à Hasle-Rüesgau BE la section du CAS Brandis. Elle compte actuellement quelque 310 membres. Elle se distingue par un programme de courses varié ainsi que par le profond enracinement de ses membres.

De la sous-section à la section Des expériences en montagne communes et un nombre croissant d' amis de la montagne dans le moyen Emmental: telles avaient été les raisons de la création, il y a 77 ans ( 1919 ), de la sous-section Hasle-Rües-gau, de la section Burgdorf. En octobre 1996, alors que la sous-section avait grandi jusqu' à atteindre 260 membres, son comité adressait au CC du CAS la demande de créer une section indépendante; ce que celui-ci a accepté à l' unanimité lors de sa séance du 7 décembre 1996.

Un attrayant programme d' activités L' assemblée constitutive, très émouvante, a eu lieu le 31 mai 1997. La joie des membres à l' annonce de l' accord unanime donné à la création de la nouvelle section s' est exprimée par des applaudissements à tout rompre.

Les membres de la section Brandis proviennent pour l' essentiel du moyen Emmental. La plupart d' entre eux y ont grandi et ils entretiennent des liens profonds avec la région, ce qui donne à la nouvelle section la cohésion nécessaire. La section, de plus, Nouveau prix d' abonnement dès le 1.1.98 Type d' abonnementFr.

Membre CAS en Suisse24. Membre CAS à l' étranger34. Non-membre en Suisse50. Non-membre à l' étranger66.. " " .Voir Les Alpes 7197, pp. 8 et 24.

Brandis, une nouvelle et active section du CAS. Ici, des jeunes membres lors d' un entraînement d' esca printanier a un dynamique programme d' activi. Elle a déjà organisé divers camps d' alpinisme juvénile qui ont attiré jusqu' à 30 enfants. Sa Jeunesse est en train de se constituer.

La section Brandis se réjouit de sa nouvelle indépendance et de sa collaboration à venir avec l' ensemble du CAS.

Klaus Kopp, président section Brandis ( trad.. " " .Boutique CAS - Prix spéciaux pour DVA!

Les membres du CAS bénéficient des prix de faveur suivants à l' achat de détecteurs de victime d' avalanche:

Barryvox VS 2000 Fr. 32O. Ortovox F1-Classic Fr. 30O. Ortovox FI-Focus Fr. 35O. Pieps 457 Fr. 28O. Pieps 457 Opti Fr. 33O. ( y compris TVA + frais d' envoi ) Commande:

Versement au CCP 30-6110-1, secrétariat du CAS, Case postale, 3000 Berne 23, avec indication du type d' appareil, du nombre et de l' adresse de livraison. L' envoi est effectué dès réception du paiement.

Escalade libre / Zompétition

Arrampicata libera di competizione

ìport- und /ettkampf klettern

sant l' un des premiers refuges d' alti dans les Alpes, les alpinistes aménagent et facilitent le « Pas du Lustre ». Ils dégagent certaines pierres et placent des « piquets de fer ».

En 1875, le Half Dome ( Californie, USA ) est gravi pour la première fois par le flanc E. Anderson parvient au sommet après plusieurs semaines en forant des trous, plaçant des chevilles reliées par des cordes. L' ascension de l' Aiguille du Géant, ( massif du Mont Blanc ), jugée en 1880 « absolutely inaccessible by fair means » par A.F. Mummery et A. Burgener ( mais les conditions n' étaient pas bonnes lors de leur tentative ), est réussie deux ans plus tard par une cordée conduite par les Maquignaz, qui avaient passé trois jours à enfoncer des pitons et placer des câbles. Par la suite des cordes fixes faciliteront cette ascension.

E. Zsigmondy décrit en 1886, dans son ouvrage Die Gefahren der l' usage des pitons aux relais ou pour protéger le premier de cordée. Jusque-là ces lourds accessoires en fer forgé sont quasi inconnus. Le leader, après avoir planté un piton, doit se décorder afin de passer le brin de corde dans l' œil du piton, ou utiliser un anneau de corde afin d' assurer le lien corde-piton, ou encore simplement se tirer dessus.

Dans les Alpes vaudoises, en 1891, après plusieurs tentatives, l' ascension de la Pierre qu' Abotse est réussie. L' obstacle est une dalle de 20 mètres. Un échafaudage humain constitué de H. Pascal et J.L. Marlétaz soutient J. Veillon qui, à l' aide d' une masse et d' un burin, taille en 45 minutes un trou puis enfonce une broche. Répé-tant l' opération deux fois et au prix de difficultés « inouïes », ils gagnent enfin le sommet. Cependant, A.Vau-

Feedback