Transalp à VTT - Rapport sur le camp de l'AVS

a.

Transalp à VTT

Rapport sur le camp de l' AVS

Une traversée des Alpes à vélo de montagne? Sous le titre « Club alpin du Tyrol du Sud ( AVS ): Aktion-Transalpin 1997 », un article paru dans le numéro de mars des Alpes attirait l' attention sur un camp de VTT organisé par l' AVS. L' aventure devait démarrer à la Marienplatz, à Munich, pour se terminer à la piazza San Marco, à Venise. Le parcours s' accomplirait à vélo de montagne, les repas seraient préparés en plein air et les participants dormiraient sous tente. Etaient invités des jeunes d' Au, d' Allemagne, d' Italie et de Suisse.

Malgré mon incapacité à m' imaginer comment je viendrais à bout d' une moyenne de 70 km et 1800 m de dénivellation par jour, cette brève description a excité ma curiosité... et quatre mois plus tard, je me retrouve, avec Michi, de St-Gall, sur la Marienplatz de Munich. Nous formons à nous deux la délégation suisse. Nos vélos sont lourdement chargés d' un réchaud, d' une tente, d' un sac de couchage et de tout ce qu' il faut pour cette expédition. A sept heures du matin, sur la place encore vide, nous tombons d' abord sur Steffi, d' Alle. Et un peu plus tard arrive tout le reste du groupe, une joyeuse équipe de Tyroliens du Sud. Salutations, échange de quelques propos pour faire connaissance, inévitable photo de départ, et déjà nous étions en route.

Munich - Scharnitz - Karwendeltal - Schwatz Le jour de la première étape, le temps nous boude carrément. Il pleut presque sans interruption et les températures ne sont pas exactement estivales. Il n' est donc pas question d' un bain rafraîchissant, le soir, dans le lac de Starnberg. Au lieu de cela, nous nous réchauffons dans un restaurant de campagne et nous nous initions au « waten », le jass façon Tyrol du Sud! Depuis St. Heinrichs, nous pédalons toujours en direction des Alpes. Nous attendons avec impatience d' avoir de la pente sous les roues. Après Scharnitz, nous obliquons pour nous engager dans le Karwendeltal et pour laisser le terrain plat définitivement derrière nous.

Le matin suivant, une des plus belles et des plus éprouvantes étapes nous attend: montée de la vallée jusqu' au Karwendelhaus ( 1791 m ), pour poursuivre par la Plumsalm jusqu' à Jenbach et Schwatz. Là, un souper est organisé, animé par un exposé sur le trafic autoroutier dans les Alpes autrichiennes. Bien que le sujet soit très intéressant, la discussion ouverte ensuite ne s' anime guère... Les fatigues du jour se font sentir, les tentes appellent!

Prëts pour la descente à partir de la Karwendelhaus Descente du Limojoch Schwatz - Geisel - Pfitscher -Pfundererjoch - Vinti Ce jour-là, enfin, le soleil ne fait plus de compromis! Cependant, la délégation allemande prend malheureusement congé de nous: Steffi nous quitte pour raisons de santé.

Notre chemin nous conduit d' abord sur une route asphaltée, puis sur une route de forêt et enfin c' est par un sentier pédestre que nous atteignons le Geiseljoch. Lorsque, haletante, j' arrive enfin au sommet, la vue fantastique qui s' étend sur les glaciers alentour me coupe encore plus le souffle. Après une bonne pause, nous nous laissons couler avec jouissance dans la vallée jusqu' à Mayerhofen, où nous plongeons brièvement dans la vie nocturne d' une station de vacances. Mais le matin suivant, nous sommes contents de quitter la foule agitée des touristes.

Les quatre jours suivants, nous enchaînons de nombreux cols, tous plus beaux les uns que les autres... et chacun un peu plus raide que le précédent. Au plus haut point de notre voyage, le Pfundererjoch ( 2568 m ), un grand névé s' étend, au bas duquel nous roulons cul par-dessus tête avec nos vélos, qui en ont déjà vu de toutes les couleurs. Au soir, nous arrivons à Vinti. C' est de là que vient To- bias, notre chef de course, un spécialiste du voyage à VTT. Il s' est donné beaucoup de peine, avec le groupe local de la Jeunesse de l' AVS, pour organiser une table ronde à laquelle ont été conviés des représentants du monde politique, du club alpin, de la branche du tourisme et de la population de Vinti. On y débattra beaucoup, entre autres, du sens et du non-sens de la pratique du vélo de montagne. Le Tyrol du Sud est l' une des rares régions des Alpes où aucune mesure d' interdiction du VTT sur les chemins pédestres n' a encore été prise. Cela provoque souvent des problèmes avec les masses de cyclistes venus d' Allemagne, d' Autriche ou de Suisse pour s' adonner sans réserve à tout ce qui est interdit chez eux! La plupart des jeunes Tyroliens du Sud sont cependant opposés à toute restriction de la liberté dans ce domaine. Pour eux, il va de soi que les cyclistes à VTT doivent avoir des égards pour la nature et pour les randonneurs à pied.

Vinti - Limojoch - Cortina - Passo di Giau - Alleghe Après avoir repris des forces et une bonne douche, nous continuons le jour suivant en direction des Dolomites. Durant la matinée, nous sommes suivis par une équipe de cameramen de la télévision régionale du Tyrol du Sud. Plus tard, nous pouvons cependant jouir davantage de cette étape un peu plus paisible, à travers une région de douces collines et, pour une fois, sans incident technique. Et soudain, comme une grande porte blanche, les Dolomites se dressent devant nous. Le jour suivant, nous les franchissons par le Passo di Giau et hop, voilà que les Alpes sont déjà derrière nous. C' est presque avec mélancolie que nous regardons derrière nous.

Descente du Passo di Giau Àgordo - Belluno - Roncade -Venise La plaine baigne dans une chaleur lourde. Par endroits, même la Piave est passablement asséchée. C' est ainsi que nous trouvons un soir un endroit parfait pour monter nos tentes, sous un pont, au milieu du lit de la rivière!

Malgré la chaleur et nos pneus à gros profils, nous pédalons ferme à travers la vallée et franchissons notre ultime col à bonne allure. Le dur entraînement de montagne des jours précédents a des effets très manifestes. Nous sommes maintenant à 35 km de Venise et deux heures plus tard nous arrivons en bordure de ville. Mais ceux qui croient être au bout de leurs peines se trompent lourdement. En effet, il nous faut encore deux heures d' efforts pour nous frayer un chemin jusqu' à notre but final, la place Saint-Marc, à travers la foule des touristes de l' été. Embrassades mutuelles, photo finale avec, bien sûr, nos fidèles vélos qui nous ont portés, avec tous nos bagages, sur quelque 600 km et 10000 m de dénivellation...

Toute cette « Aktion Transalpin » a été pour moi une aventure unique et passionnante, même si elle a aussi été très pénible. Le fait d' avoir été accompagnée de participants qui ne faisaient pas de complications et, bien sûr, d' avoir bénéficié d' une excellente organisation et conduite de la course, a joué un rôle non négligeable dans ce succès.

Anja Häfliger, Jona SG ( trad.. " " C' est réussi! Le groupe sur la place Saint-Marc de Venise, après la « Transalpin 97 »

fie du club

1 fita del club

lus dem Clubleben

tout au long des années bénéficiaires, l' augmentation a pu être repoussée jusqu' à cette année. Le nouveau prix d' abonnement, qui entrera en vigueur le 1.1.98, nous permettra de continuer à produire la revue Les Alpes sous sa forme actuelle.

Nous remercions tous nos lecteurs de leur compréhension et de leur disponibilité à assurer leur part du maintien de notre revue du CAS.

Red. U Le prix de l' abonnement à la revue favorite des membres du CAS est resté inchangé depuis janvier 1983, soit pendant 15 ans. Lors de CAD du 14 juin 1997, les délégués des sections se sont prononcés à une forte majorité en faveur d' une augmentation de 6 f r. Le prix de l' abonnement passera donc dès janvier 1998 de 18 à 24 fr.1 Fortes augmentations des coûts Des augmentations massives survenues surtout dans les années 80, un quasi triplement des frais de port ainsi que d' autres facteurs se sont répercutés sur les coûts de la revue. Les frais d' expédition pour l' étranger ont augmenté encore plus fortement. Le supplément facturé aux membres de l' étranger avait été fixé il y a une trentaine d' annéesà 5 fr. Ces envois provoquent aujourd'hui en moyenne 16 fr. de coûts supplémentaires par an. Il sera désormais demandé aux membres de l' étranger de contribuer à ces frais à raison de 10 fr. Les 6 fr. restants seront subventionnés par la caisse centrale. Cela correspond au tarif appliqué avant l' augmenta massive de ces deux dernières années.

Toutes les possibilités d' économie sont épuisées En exploitant au maximum toutes les possibilités d' économies dans les domaines de la rédaction et de l' im, ainsi qu' en mettant à contribution le fonds de la revue, alimenté

Feedback