Voyage autour de la Dent d'Hérens. L'un des plus beaux quatre mille

Voyage autour de la Dent D' HÉRENS

L' un des plus beaux quatre mille

T E X T E / P H O T O S Françoise Funk-Salamì, Zurich

de la Suisse » et décrits comme la « pire région sauvage de Suisse » 4. En outre, les cartographes, peu appréciés de la population indigène, faisaient parfois l' objet d' agressions physiques 5. Par conséquent, ils avaient pris l' habitude d' apprécier la position des hautes montagnes avec un certain recul, depuis le col de la Gemmi par exemple. Et justement, depuis là, la Dent d' Hérens, située exactement derrière la Dent Blanche, passe facilement inaperçue.

Divergences sur les noms

Pourquoi donc une montagne porte-t-elle un nom qui conviendrait bien mieux à une autre? Même pendant le petit âge glaciaire, le fl anc nord-ouest de la Dent Blanche n' était certainement ni enneigé, ni englacé. Seul son versant nord-est, invisible des parties habitées de la vallée, devait être recouvert d' une couche de glace plus importante qu' aujourd. Il est intéressant de constater que l' atlas Woerl de 1842 lui attribuait le nom de Dent Noire. Mais vers 1850, ce sommet dominant les vallées de Ferpècle et de Zinal était dénommé Dent Blanche, tandis que la Dent d' Hérens portait le nom de Dent de Rong. Et la confusion ne régnait apparemment pas que dans l' es des cartographes: les populations autochtones n' étaient pas d' accord sur les noms, elles non plus. Alors que la Dent d' Hérens était connue sous le nom de Dent Blanche en bas de la vallée, ceux du fond du val d' Hérens l' appelaient Dent de Rong ou Dent d' Erins. Les appellations actuelles sont en vigueur depuis l' établissement de la carte Dufour.

Origine africaine pour la Dent d' Hérens et le Cervin

Contrairement à sa toponymie, l' origine géologique de la Dent d' Hérens est bien connue. Comme le Cervin, l' Ober Gabelhorn, le Rothorn et le Weisshorn, elle appartient à la nappe tectonique de la Dent Blanche. Au cours du plissement des Alpes provoqué par la collision des plaques continentales de l' Afrique et de l' Europe, les masses rocheuses se sont entassées les unes sur les autres. Les roches qui provenaient du sud se trouvent tout en haut du gigantesque empilement des nappes alpines. Par conséquent, lors de leurs ascensions sur les arêtes escarpées de ces qua-

La Dent d' Hérens est reliée au Cervin par une arête longue de quatre kilomètres. Vue depuis l' arête sud de la Dent Blanche au lever du soleil Photo: Françoise Funk-Salamì

VOYAGE AUTOUR DE LA DENT D' HÉRENS

Descente par le glacier des Grandes Murailles, avec la Dent d' Hérens à l' arrière Montée à l' épaule E au clair de lune. Premières lueurs sur le col du Mont Brulé, le soleil se lève sur le Grand Combin La Dent d' Hérens vue du sommet de la Dent Blanche Les Grandes Murailles et le sommet de la Dent d' Hérens au couchant Au sommet de la Dent d' Hérens. A l' arrière, le Cervin et le Mont-Rose Photos: F rançoise Funk-Salamì 40

tre mille, les varappeurs s' agrippent au gneiss cristallin massif du continent africain primitif. Malgré leur parenté géologique, le Cervin, mondialement connu, et la Dent d' Hérens, presque ignorée, diffèrent grandement l' un de l' autre. Ils sont cependant reliés par l' une des plus longues arêtes des Alpes, composée de l' arête du Lion, qui descend du Cervin vers l' ouest, et de l' arête orientale de la Dent d' Hérens. Si ce sommet compte parmi les quatre mille les plus mystérieux des Alpes, c' est parce qu' il échappe si souvent au regard. Du val d' Anniviers et de la vallée de Saint- Nicolas ( Mattertal ), les sommets de la Couronne impériale – Bishorn, Weisshorn, Zinalrothorn, Obergabelhorn et Dent Blanche – dissimulent la Dent d' Hérens. Du Gornergrat, elle se situe exactement derrière le Cervin. Il faut donc vraiment aller à la découverte de la Dent d' Hérens, au mieux en cheminant le long du sentier historique conduisant de Zermatt à Schönbiel en passant par Zmutt.

Façades noircies par le soleil et géraniums en fleurs Grimentz, dans le val d' Anniviers. En plein soleil, les façades des maisons prennent une couleur unique Photos: F rançoise Funk-Salamì

A l' époque romaine, les glaciers étaient bien moins étendus qu' aujourd et cette importante liaison nord-sud permettait de passer de la vallée du Rhône au val Tournanche par les cols d' Hérens et du Théodule.

De la voie commerciale à la Patrouille des Glaciers

Au Moyen Age, les tribus Walser empruntaient cet itinéraire proche des glaciers. Emigrant de Zermatt, ils ont fondé des colonies dans le val d' Hérens et, au début, les relations étaient si étroites entre les deux communautés que l'on transportait les morts de l' autre côté du col pour les ensevelir dans leur village d' origine. Lors du petit âge glaciaire, la forte avancée des glaciers a rendu le passage des cols de plus en plus difficile. L' ancien alpage de Tiefenmatten, situé à la bifurcation des sentiers muletiers conduisant du col du Théodule au col d' Hérens et au col Durand, fut d' abord recouvert par un éboulement, puis envahi par le glacier de Zmutt.

De nos jours, la région du col d' Hérens fait partie de la Haute Route reliant Zermatt à Chamonix. En 1943, en pleine Seconde Guerre mondiale, cette étape a pour la première fois été franchie d' un seul trait par une brigade de montagne qui prouvait ainsi ses aptitudes. Six ans plus tard, lors de la troisième édition de la course, une cordée tombée dans une crevasse du glacier du Mont Miné ne fut retrouvée que huit jours plus tard. A la suite de cet accident mortel, on a interdit la compétition pendant plus de trente ans. Ce n' est qu' en 1984 que la légendaire « Patrouille des Glaciers » 6 a été organisée à nouveau et de nos jours, les plus rapides parcourent le trajet entier en moins de huit heures. L' itinéraire empruntant le glacier de Zmutt devant le prestigieux décor du Cervin et de la Dent d' Hé est, quant à lui, sans aucun doute l' une des étapes les plus impressionnantes de la Haute Route.

Bâtiment ancien, Les Haudères 6 La Patrouille des Glaciers 2006 a lieu du 26 au 30 avril.

42

A la frontière

Le vaste massif de la Dent d' Hérens sépare la Suisse de l' Italie, s' étendant sur près de quatre kilomètres, du col de Tournanche au Tiefenmattenjoch. Son imposante paroi nord recouverte de glace fut gravie pour la première fois par Welzenbach et Allstein en 1925. Sur l' autre versant de la vallée se dresse, comme posée sur une estrade, la cabane CAS de Schönbiel, d' où l'on jouit d' une vue imprenable sur ce majestueux paysage. A l' opposé de la cabane CAS du Mountet, construite en 1870 dans la vallée de Zinal, celle de Schönbiel, l' une des nombreuses cabanes du CAS qui ont des structures particulières pour les familles, fut édifiée en 1955 seulement. Malgré la proximité de Zermatt, le calme y règne car les ascensions des grands sommets environnants sont sans exception longues et astreignantes.

Evolution des itinéraires

Ce n' est que lorsqu' on envisage l' ascension de la Dent d' Hérens qu' on se rend compte de son isolement. D' où que l'on vienne, les accès sont fastidieux. De Zermatt, la voie normale passe par les glaces du flanc ouest-nord-ouest pour atteindre le sommet. Elle a été parcourue pour la première fois en descente, en 1906, par Ryan et les guides Franz et Josef Lochmatter, au retour de la première ascension des deux kilomètres et demi de l' arête orientale. Cette course d' arête difficile sur un rocher friable est parmi les plus longues des Alpes. L' ascension du flanc ouest-nord-ouest, qui dépend beaucoup de l' englace, est devenue problématique ces dernières années en raison de la fonte des glaciers. C' est pourquoi la Dent d' Hérens est plus souvent escaladée par la voie normale du versant italien. Celle-ci, ouverte en 1863, conduit du Rifugio Aosta 7 au sommet par le flanc sud et l' arête ouest. De ce belvédère, on bénéficie d' un prestigieux panorama et d' une perspective particulièrement imposante sur le Cervin. Elle se fait normalement au cours d' une traversée de trois jours. Pour s' éviter le long trajet jusqu' au Valpelline via le Grand Saint-Bernard, on peut monter au Rifugio Aosta par le col de la Division. On l' atteint d' Arolla par le refuge des Bouquetins et le col du Mont Brûlé, ou par la cabane de Bertol et le col de Valpelline 8.

A ski autour de la Dent d' Hérens ( 4171 m )

Au printemps, le tour de la Dent d' Hérens est un itinéraire de quatre jours dans un environnement majestueux,

7 Le rifugio Aosta, construit en 1907, a été endommagé par la tempête et les avalanches. Il fut finalement rouvert en 1995. 8 Guide: Hermann Biner, Hochtouren im Wallis. Vom Trient zum Nufenenpass, Editions du CAS, Berne, 2002 ( en allemand seulement ) Photos: F rançoise Funk-Salamì Qui est qui? Vue du Blanc de Moming sur la Dent Blanche ( d. ) et la Dent d' Hérens ( g. ) Elle n' est blanche qu' en hiver: la Dent Blanche du fond du val d' Hérens, vers La Forclaz Carte postale, vers 1940 Cabane CAS de Schönbiel et Dent d' Hérens, 2004

loin des foules qui empruntent l' itinéraire classique de la Haute Route. L' ascension à ski de la Dent d' Hérens vaut la peine car on atteint le P. 4040 skis aux pieds, ce qui permet ensuite une descente de 1200 m dans un terrain aux déclivités optimales. La difficile ascension de la cime prin- cipale s' effectue de préférence au printemps, les conditions restant bonnes parce que la neige fond lentement. Corde, piolet et crampons sont indispensables. Cartes: CN 1: 50 000, feuilles 284 S Mischabel et 283 S Arolla, et 1: 25 000, feuille 1347 Matterhorn. Littérature: Egon Feller/Roger Mathier, Skitouren Oberwallis, vom Bishorn zum Gross Muttenhorn, Editions du CAS, Berne, 2002. Stéphane Albasini, Ski alpin Bas-Valais. Du lac Léman au vallon de Tourtemagne, Editions du CAS, Berne, 2003.

Circuit

Zermatt, 1616 m–cabane CAS de Schönbiel–col de Val-pelline–col de la Division–rifugio Aosta–Dent d' Hérens ( épaule est ou sommet principal)–rifugio Aosta–col de Bella Tza–Cervinia–Zermatt.

Temps de montée: Zermatt–cabane de Schönbiel: 4–5 h; cabane de Schönbiel–col de Valpelline: 4 h; col de Valpelline–rifugio Aosta: 1 h 1 ⁄ 2rifugio Aosta–Dent d' Hé: 5–6 h; Dent d' Hérens Aosta: 2–3 h; rifugio Aosta–Cervinia: 5 h.

Degré de difficulté: AD.

Dent d' Hérens

Rifugio Aosta–glacier des Grandes Murailles–épaule est ( 4075 m ), ou près du P. 3772 m, traversée versant sud– arête ouest–sommet principal ( 4171 m ).

Temps de montée: épaule est: 4 h; sommet: 6 h. Degré de difficulté: AD ( épaulement oriental ) à D ( selon l' état de la neige et de la glacele passage final sur l' arête est exposé ( III). a

44 Bouquetin au petit matin En montant à la cabane CAS de Schönbiel Souvenir floral Photos: F rançoise Funk-Salamì Ruisseau à la montée de la cabane CAS de Schönbiel Joubarbe, messagère du printemps lors de la montée à la cabane CAS de Schönbiel Vieille étable sur le chemin de Zmutt L' imposante face nord de la Dent d' Hérens

Feedback