Alpinisme au cœur de l'Afrique

Hinweis: Dieser Artikel ist nur in einer Sprache verfügbar. In der Vergangenheit wurden die Jahresbücher nicht übersetzt.

Hans Zebrowski, Niederhasli

Mars 1971. Notre camp est situé dans une des plus belles vallées du massif du Kenya, le val de Teleki. Si nous n' étions pas entourés de séneçons hauts comme des hommes, nous pourrions nous imaginer un instant être dans le haut du Val Veni au Mont Blanc, ou peut-être dans le vallon de Baltschieder, fermé par le Bietschhorn.

Un alpiniste - que nous appellerons simplement Dölf- est installé devant la tente aux provisions, en train de se délecter d' un déjeuner qui serait surprenant dans le Baltschierdertal: un ananas doré. Des sacs bouclés sont abandonnés dans l' herbe. Pourquoi faudrait-il se presser quand le temps est au grand beau, presque chaque jour, à cette saison! Pas de risque de « dépression orageuse sur la France qui atteindra la Suisse durant la journée »...

Sept hommes ( et femmes ) étaient venus qu' à Mombasa par avion-charter, puis avaient loué un bus VW où s' étaient entassés sacs, baluchons et humains. L' élément le plus attrayant du bus était sans conteste le gigantesque régime de bananes, qui occupait à la fois le milieu de la voiture et le centre de nos intérêts culinaires, et qui devait être renouvelé en chemin à chaque marché important.

Sur la route de Nairobi, nous avions traversé le Parc national de Tsavo, où nous avions eu nos premières aventures avec des animaux africains - en particulier des éléphants. Si je n' avais pas trouvé la marche arrière au dernier moment, un troupeau entier d' éléphants aurait passé à travers le pare-brise. Dès lors, Dölf ne prenait plus la défense de ces bêtes trompe-tantes, et n' était plus très content quand elles apparaissaient devant nous. Depuis cet incident nous avions des discussions passionnées pour savoir lequel des photographes voyageant sur le toit du bus était rentré le plus rapidement dans t Mt Kenya, vu du sud-ouest. A gauche: Batian; à droite: Nelion. La voie normale du Nelion se déroule dans la paroi ensoleillée de la partie droite de la photographie 2Le massif du Kenya vu de l' ouest: Batian, 5166 m, Nelion 5188 m, Pt, John, 4883 m 3Descente par l' itinéraire Burguret la voiture quand le troupeau avait sonné de la trompe pour attaquer.

Dans les supermarchés de Nairobi, nous avions constitué une réserve de nourriture pour un séjour prolongé en montagne, et avions raflé en chemin la moitié de la récolte d' ananas du pays pour aboutir à Nanyuki. Il avait fallu bien des gouttes de sueur pour charger tout le contenu du bus VW sur les dos de six mulets. La sueur avait encore coulé durant la montée à travers la zone de forêt vierge qui ceinture le massif du Kenya jusqu' à 3500 mètres d' altitude. Les larmes élaient presque venues aux yeux du pauvre Dölf quand nous avions découvert, en pleine jungle, les empreintes bien connues et profondes d' un mètre: longtemps refoulée, l' hystérie elephantine revenait en surface! Ce fut pourtant une belle et enrichissante montée dans un paysage de montagne tout nouveau. Puis, au-dessus des derniers cèdres, était enfin apparu le sommet granitique du Kenya - une montagne vraiment fascinante, qui nous fit oublier les efforts de la forêt. Nous avions trouvé un endroit hospitalier pour nos tentes dans les derniers gazons du vallon de Teleki, au pied du versant ouest...

Que faut-il raconter de l' escalade de la face sud du Bastian? Si on suit la tradition alpine d' attaquer au petit jour, on réussit la course sans bivouac. Mais, habitués au ciel perpétuellement bleu, à 9 h, nous étions encore vautrés dans l' herbe, à nous goberger des délices de la tente aux provisions pendant que Dölf se pourléche de son ananas. Il est donc près de midi quand nous atteignons le pied de la paroi. Mais les premières longueurs d' une splendide varappe de dalles secouent notre paresse. L' acclimatation des jours derniers se fait agréablement sentir. Quoique nous grimpions à l' altitude du Mont Blanc, nous avançons allègrement. Un ressaut surplombant nous pousse bientôt à droite, jusqu' au bord du glacier suspendu, blotti entre les deux sommets. Ce qui, à distance, semblait n' être qu' un couloir de glace, apparaît mainte- nant comme une cascade gigantesque, ornée de guirlandes dont les brillants de glace sont gros comme des maisons - presque transparents comme du verre, et curieusement teintés de turquoise. Le soleil, qui brille juste au-dessus de la montagne et qui frappe les terrasses de glace, crée un jeu de couleurs comme seul un glacier tropical peut en fournir.

J' ai depuis longtemps renoncé à chercher l' itinéraire tel qu' il est décrit. Dans les premières longueurs de corde, quelques pitons servaient d' indicateurs. D' après leur état, ils ont été plantés par Baillie et Kamke, qui ouvrirent cette voie en 1959. Mais, depuis des heures, nous ne suivons plus que nos nez, qui semblent bien nous guider.

Aux dernières lueurs du jour, nous arrivons à une terrasse spacieuse, juste sous l' arête sommitale: un bivouac de rêve! Pendant que nous faisons nos nids dans nos sacs de couchage, les derniers nuages de l' après s' éloignent, et une nuit de lune, douce et calme, s' étend sur le pays. Au matin, nous grimpons les dernières longueurs jusqu' au sommet du Bastian, traversons le Portail des Nues et montons au Nelion - et c' est la fin de notre aventure au Mont-Kenya.

Remarques et informations Cela vaut bien le voyage, de grimper en plein hiver sur du granit chaud et sur une grande montagne. Que le Mont-Kenya soit devenu à la mode parmi les grimpeurs européens tient non seulement à la splendeur de cette montagne, mais aussi aux possibilités actuelles de se rendre en Afrique orientale à un prix relativement modique ( Zurich-Nairobi 1000-1200 francs par, avion-charter ).

Peuh! encore un sommet à la mode! Certains feront la moue en pensant au Cervin et à sa centaine de cordées par jour de beau temps, ou à l' encombrement du Pilier Bonatti par bonnes conditions. Mais pour les tranquilliser, disons que, en comparaison avec nos Alpes, c' est la. paix éternelle qui règne sur le Kenya. En

4Varappe dans la paroi sud du Batian 5Porteur noir Photos Hans Zebrowski, Niederhasli ZH moyenne, on rencontre peut-être une cordée par jour sur le chemin ordinaire - et à peine une par année sur les autres voies.

L' itinéraire le plus facile, celui des premiers ascensionnistes et celui qui est resté le chemin ordinaire, gravit la face SE du sommet oriental ( le Nelion, 5188 m ), lequel est séparé du sommet principal ( le Bastian, 5198 m ) par le Portail des Nues. C' est quand même une course dans le style de l' arête nord du Badile. Parmi les ascensions les plus difficiles, il faut compter la face sud du Bastian, la face est et le pilier nord-est du Nelion - des escalades TD et ED avec des différences de niveau de cinq à sept cents mètres. Le versant nord-ouest offre des ascensions mixtes avec ses glaciers suspendus. A celui qui veut d' abord voir la montagne de tous les côtés, on peut conseiller une promenade riche en coups d' ceil: un chemin muletier, qui franchit quatre cols et se maintient entre 4000 et 4500 mètres, faisant le tour de la montagne.

Une particularité de ce massif equatorial est l' alternance de pluies et de sécheresse deux fois par année. Pendant l' été européen, le soleil est au nord de l' équateur. C' est alors, de juillet à septembre, la « saison des faces nord ». En hiver, par contre, de janvier à mars, les faces sud sont libres de neige du fait de la position du soleil. Entre ces époques se placent deux saisons des pluies marquées de mauvais temps et de chutes de neige. La zone forestière qui entoure le massif se transforme alors en bain de boue, et l' ap est presque impossible.

Points de départ: On choisit le plus souvent Nanyuki ou Naro Moru, sur le versant ouest, tous deux atteignables par chemin de fer. Un groupe aura avantage à louer un bus VW ( environ 200 francs par semaine, plus 70 centimes par km, essence comprise ). On peut ainsi combiner l' approche avec une visite aux parcs nationaux et la réserve de chasse.

Les gens pressés prennent Naro Moru pour base. De son hôtel River-Lodge, on peut monter en Landrover presque jusqu' à la limite supé- rieure de la forêt ( 3000 m ). De là, on atteint la cabane de Teleki en quelques heures.

Mais il est certainement préférable de monter à pied en partant de Nanyuki, où on trouve aussi diverses provisions pour un séjour en montagne. Au Snowline Safaries, on peut louer des mulets. En saison, il est prudent de s' annoncer depuis l' Europe: Snowline Safaries ( Hooks Farm ), P.O. Box 2, Nanyuki. L' approche par l' itiné de Burguret prend deux jours.

Base: Pour plusieurs nuits, des tentes sont recommandées. Il existe bien quatre refuges dans le massif, mais trois d' entre eux ne sont que de petits bivouacs fixes sans confort ni matériel de cuisine. En cas de besoin: Top Hut est équipé d' un téléphone-radio.

Cartes, guides: Guide Book to Mount Kenya and Kilimanjaro ( anglais ), publié par le Mountain Club of Kenya, Nairobi, O. Box 5741. Carte Mount Kenya, au 1:5000 et au r: r o 000 d' E. Schneider, publiée par Forschungsunternehmen Nepal-Himalaya, Munich. Le guide et la carte peuvent se commander chez des libraires en Suisse.

Traduit de l' allemand par Pierre Vittoz

Feedback