Anniviers

Hinweis: Dieser Artikel ist nur in einer Sprache verfügbar. In der Vergangenheit wurden die Jahresbücher nicht übersetzt.

Marcel Michelet, Volleges

Zinalrothorn, Besso, Obergabelhorn, Matteret la robe de bure brune qui leur tombe sur les hörn: cornes enflammees de l' autel le plus elevetalons; du monde, dont les feux se perdent dans l' azuret la premiere, la plus haute, affaissee de tout son immense.long et comme recouverte du drap des morts...

Avospiedss' abritentdel montent vers ta demeure, 6 mon Dieu, sous un rideau de verts melezes,vers ta spiendeur insoutenable, les prieres des trois mazots, trois mazures extenuees en procesmortels "

sion montante,et ce]jes qUj vont plus haut que les villes, plus haut trois paroissiennes en marche vers le ciel,que les viHageS ) et celles qui approchent de sur les genoux prosternees,toij voici qu' elles meurent dans l' abandon, la et l'on ne voit plus, au soleil couchant,pauvrete et le silence que le velours plisse, brillant d' usure sur Faileet c>est alors qu' elles renaissent avec les cierges au courbe du chapeau,plus haut de razuI .; toutes transfigurees dans ta gloire.

Feedback