L'Expédition du Club alpin suisse dans les Andes en 1959

Hinweis: Dieser Artikel ist nur in einer Sprache verfügbar. In der Vergangenheit wurden die Jahresbücher nicht übersetzt.

PAR ROBERT WENCK, BÂLE

Peu après la deuxième guerre mondiale, des expéditions furent organisées dans divers pays et envoyées dans les massifs montagneux inexplorés aux sommets encore vierges. Dans un véritable assaut, les huit mille de l' Himalaya furent gravis l' un après l' autre. Les Andes sud-américaines, si lointaines fussent-elles, furent parcourues en plusieurs sens, et bien des sommets fameux escaladés.

Des voix toujours plus nombreuses s' élevaient au CAS pour demander que notre club prit part à l' exploration de ces montagnes extra-alpines. En 1926 déjà, le Dr Ernst Jenny, rédacteur et membre d' honneur du CAS, avait chaudement soutenu l' idée d' une collaboration du CAS à l' ex des montagnes de l' étranger, « afin de ranimer le vieil esprit pionnier ». Mais c' est seulement avec le CC de Neuchâtel qu' une suite fut donnée à cette proposition. Avec l' approbation de l' AD de 1955, ce comité fit inscrire au paragraphe des statuts centraux définissant les buts du CAS une phrase complémentaire précisant que le Club alpin suisse pouvait aussi entreprendre l' exploration de régions extra-alpines.

Une commission fut désignée pour s' occuper de cet objectif. Elle se mit au travail en janvier 1956, à peine les pouvoirs avaient-ils passé au CC de Bâle.

Les membres de cette commission s' entendirent des le début sur un point, à savoir que le CAS ne devait pas se mettre sur les rangs dans la compétition ouverte autour des quelques huit mille restés encore vierges. Les moyens financiers manquaient, aussi bien que l' expérience, pour une entreprise de cette envergure.

Le projet d' une expédition de dimensions modestes dans les Andes était depuis un certain temps l' objet d' une étude préparatoire du Dr Rud. Schatz et de quelques-uns de ses amis. Il fut repris par le CC et servit de point de départ pour la réalisation d' une expédition du CAS. Le Dr Schatz fut désigné comme chef de cette expédition. Le noyau de son équipe était forme de quelques membres du « Club de grimpeurs de l' Alpstein », ses amis éprouvés. A ces sept participants, tous membres du CAS, furent adjoints trois grimpeurs très actifs appartenant à des sections romandes: ainsi était assuré le caractère confédéral de cette expédition en pays étranger.

La commission pour explorations extra-alpines tint de très nombreuses séances avec le CC et avec les initiateurs du projet. Le plan général étant adopté, elle nomma divers groupes de travail qui s' attelèrent aux problèmes fort divers de l' organisation et du financement.

Au printemps 1958, le Président central, le chef désigné Dr R. Schatz et le prof. Dr E. Imhof exposèrent l' état de leur projet devant la Conférence des présidents. Leurs plans et leurs suggestions eurent l' approbation de l' assemblée. L' AD de l' automne suivant accepta le projet presque à l' unanimité et approuva de même la proposition faite par le CC d' un « franc de l' expédition » destiné à son financement, et payé par chaque membre.

Le chemin était ainsi ouvert pour la première expédition du CAS dans les Andes du Pérou. Du printemps 1959 jusqu' en août, nos représentants romands et alémaniques, accompagnés d' un médecin et de trois scientifiques, séjournèrent en Amérique du Sud.

L' expédition, forte de 14 participants, fut divisée en deux groupes pour ses opérations. Au total, 19 sommets purent être gravis, dont certains pour la première fois, et d' autres par des voies nouvelles ou particulièrement difficiles. Les frais s' élevèrent dans l' ensemble à un peu plus de 100 000 francs.

L' expédition se déroula sans le moindre accident, et les résultats dépassèrent ce qu' on en avait espéré. Ils sont le fruit d' une préparation très attentive, d' un choix particulièrement heureux des participants, et de la direction avisée et tenace du Dr Schatz. En tout cela se manifestait l' esprit de solidarité qui est un principe fondateur du CAS.

Une partie des résultats de l' expédition en matière d' escalade et de recherche scientifique est consignée dans le premier volume trimestriel des Alpes, 36e année. Le CC de Coire s' est acquis un grand mérite par la manière dont il a su mettre en valeur cette matière au moyen du texte et de l' illustration.

Un merci particulier doit aller à la Fondation suisse pour explorations alpines, à Zurich, qui nous a fait bénéficier de sa grande expérience et nous a donne constamment une aide pratique.

Le prof. Dr h.c.. E. Imhof nous fut un conseiller précieux. C' est lui qui eut la charge de choisir l' équipe des hommes de science de l' expédition.

Le CAS peut être heureux et fier de la réussite sportive et scientifique de sa première exploration dans les montagnes non alpines.

Puisse ce succès l' encourager à de nouvelles entreprisesTrad. E. Px. )

Feedback