Protocole de la 48e assemblée des délégués du C. A. S

Hinweis: Dieser Artikel ist nur in einer Sprache verfügbar. In der Vergangenheit wurden die Jahresbücher nicht übersetzt.

de la

48 me assemblée des délégués du C.A.S.

le samedi 9 juillet 1910, à 1 ½ heure du soir, au Château de Neuchâtel.

Sont présents tous les membres du Comité central, savoir: MM. Repond, A. Weissenbach, Schorderet, de Reyff, de Weck, de Girard, Spicher et les délégués des sections dont les noms suivent:

Aarau: Arn. Schmuziger, Ing., E. Brodmann-Stampfli, J. J. Spinner; Am Albis: Adolf Berli, Dr. W. Vollenweider; Alteis: ( excusé ); Bachtel: Fritz Wunderli, J. Braschler, H. Baumann, H. Schuler; Basel: Dr. Alfred Raillard, Dr. Andr. Fischer, Dr. Oskar Knecht, Dr. Paul Roches, F. Wortmann-Stehle; Bern: Dr. H. Dübi, Prof. Dr. Graf, Charles Montandon, Paul Utinger, Franz Rohr, Charles Roches, Otto Grimmer-König, J. Mottet, Dr. Walker; Bernina: Dr. med. A. Fonio; Biel: A. Leuenberger, Ing., Ch. Bonny, Direktor, E. Geiger, Negotiant; Blümlisalp: Ed. Bähler, Dr. Burckhalter, Paul Volz; Bodan: Rud. Scherb, J. Ackermann, J. Brüschweiler; Burgdorf: J. Margot, H. Kuenzli, Dr. O. Heiniger; Chaux-de-Fonds: Th. Payot, Ch. Jacot-Guillarmod, Georges Huguenin, Samuel Jeanneret, Ed. Jeanneret-Perret; Davos: Dr. E. Nienhaus, A. Hagelberg, G. Guex; Diablerets: Dr. A. Wellauer, E. Francillon, E. Lemp, B. Grivel, J. Centurier, A. Barbey, J. Wanner-Ronny, Fritz Henzi; Engelberg: Willi. Amrhein; Einsiedeln: Albert Steinauer; Emmental: Paul Grütter, Ernst Häberli; Genevoise: Frank Archinard, Charles Boveyron, Emile Perrottet, Lenoir, Henry Correvon, Dr. Maurice Roche, Alex. Bernoud, Emile Thury, John Langdorff, Samuel Miney, Ernest Rochet; Gotthard: Dr. Frz. Schmid, Dr. J. Aschwanden; Grindelwald: Gottfried Beck, Dr. Huber; Hoher Rohn: II. Rütter, A. Wartmann; Jaman: Dufour-Nicollier, E. Correvon, Aug. Seiler; Kamor: Paul J. Kober, Rohner-Sulzer; Lägern: Dir. C. Pfister, A. Betschen, Dr. A. Müller; Leventina: J. Buser, O. Grüter; Lindenberg: Ernst Käppeli; Moléson: Victor Challamel, F. Broillet, Hubert Jurigo, Louis Braillard; Monte Rosa: A. de Kalbermatten, Henri Leuzinger, H. Zaugg, G. Couchepin; Montreux: Paul Kuess, Marius Nicohier, F. Vachaux, F. Margot; Mythen: Max Felchlin; Neuchâteloise: Eugène Colomb, F. de Rutté, Edmond Sandoz, Marc Jacot-Guillarmod; Oberaargau: Oberstlt. J. Roth, Pfarrer F. Amsler, Dr. E. Hiltbrunner; Oberhasli: Melchior Anderegg, F. Müller; Oberland: H. Brunner, Dr. K. Müller; Olten: E. Schenker, F. Kraushaar; Pfannenstiel: Th. Gut; Pilatus: Robert Geisshüsler, Dr. med. Hans Brun, Josef Spieler-Schacher, Arnold Cattani, Fr. Zumbühl; Piz Sol: ( excusé ); Piz Terri: Tschopp; Prättigau: ( excusé ); Randen: F. Merkling, Dr. H. C. Fehrlin, J. Fehr; Rhätia: Stadtförster A. Henne, Ratsherr R. Bener, Staatsarchivar S. Meisser; Rhein: ( excusé ); Rorschach: C. Frey-Grüninger, Hans Cantieni; Rossberg: Dr. Gustav Bossard, Alois Landtwing, Albert Weyermann; St. Gallen: Dr. E. Scherrer, J. A. Studer-Lenz, Tobler-Willi, H. M. Buholzer, E. Diem-Saxer, Richard Ritter; Säntis: Hans Buchli, Paul Alder, Alfred Lobeck; Thurgau: Dr. O. Vogler, A. Handschin, W. Kaufmann; Ticino: Hermann Schröder, Remo Patocchi; Titlis: W. Vokinger, J. Odermatt, F. Fischer; Tödi: J. Glarner-Egger, Dr. Joachim Mercier, R. Leuzinger-Wild, Hch. Brunner; Toggenburg:

Fritz Grob, Ph. Kronauer; Unterengadin: ( excusé ); Uto: Prof. Dr. Täuber, D. Zellweger, Fritsch, R. Weber, Dr. O. Schoch, Prof. Dr. Walder, Ernst Kœch, Rob. Syz, A. Keller, Rud. Zehnder; Weissenstein: E. Bodenehr, Dr. E. Brunner, W. Forster, A. Moschard, Dr. R. Schöpfer; Winterthur: Prof. Dr. Jules Weber, Prof. Otto Girowitz, Emil Bachmann, Emil Kerez, Prof. Wehrli; Zofingen: Fritz Gysi, Erwin Siegfried, soit au total 173 délégués représentant 52 sections. Les sections Alteis, Prättigau, Rhein, Piz Sol et Unterengadin s' excusent.

1. Le président central, M. Repond, ouvre la séance en souhaitant la bienvenue aux délégués. MM. de Girard et Spicher du Comité central fonctionnent comme traducteurs.

Le président fait part à l' Assemblée de la catastrophe survenue la veille dans les environs de la cabane Bergli: deux colonnes de 12 personnes ont été prises par une avalanche. La première de ces deux colonnes était composée de deux touristes allemands, accompagnés de guides valaisans et bernois, la seconde, de guides et porteurs de Grindelwald allant ravitailler la cabane Bergli. Le nombre des victimes est de sept: les deux touristes allemands, MM. Kuhn et Barthold, le célèbre guide Alexandre Burgener de Zermatt et son fils Adolphe et les guides de Grindelwald: Chr. Bohren, gardien de la cabane Bergli, et Rodolphe et Pierre Inäbnit.

L' Assemblée se lève, en signe de deuil.

2. Scrutateurs. Sont nommés scrutateurs, MM. F. Archinard ( Genevoise ), P. Kuess ( Montreux ), Prof. Girowitz ( Winterthur ), A. Leuenberger ( Bienne ).

M. le président rappelle les règles de la discussion. Il invite les orateurs à être aussi brefs que possible et à ne point s' écarter de la question traitée; les motions ne sont admises qu' écrites et déposées au bureau, munies de la signature de leur auteur, avec indication de la section; enfin, chaque orateur, en prenant la parole, est prié de donner son nom et le nom de sa section.

3. Rapport de gestion. Le rapport publié dans l' " Alpina " n° 12 du 15 juin est mis en discussion sans qu' il en soit demandé lecture.

a ) Effectif. M. Tœuber ( Uto ) demande: 1° la modification du 3 des statuts au sujet de la fondation de nouvelles sections; il voudrait que les expressions: cantonales ou régionales, fussent précisées. 2° M. Tsaeuber questionne en outre le Comité central sur l' attitude qu' il tient vis-à-vis des autres corporations alpestres.

M. le président répond: La proposition de révision des statuts, ne figurant pas à l' ordre du jour, ne peut être discutée à la présente assemblée; quant à l' attitude du Comité central vis-à-vis des corporations alpestres, le rapport de gestion répond pleinement à la question posée. M. le président ajoute que les relations avec de petites associations locales sont principalement affaire des sections, le Comité central ayant très rarement à traiter avec elles.

b ) Assurance des guides. M. Zellweger ( Uto ) demande à ce propos comment le Comité central s' est comporté vis-à-vis des guides d' Orsières et de Champex. M. de Girard répond que la question reste en suspens; ces guides ont renoncé à l' assurance par le Comité central.

c ) Publications. „ Alpina ". M. Wellauer désirerait que le Comité central fit paraître in extenso, en même temps que les tractanda de l' assemblée des délégués, son préavis sur les propositions de sections. M. le président répond que le Comité central prend note de ce vœu, auquel il verra s' il est possible de faire droit.

M. Spieler ( Pilatus ) demande pourquoi l' article émanant de la section Titlis au sujet de la fondation d' une section Engelberg n' a pas été inséré dans l' nAlpina ". M. le président répond qu' en premier lieu la section Titlis comme telle est étrangère à cet article et que cet article contenant des attaques grossières et injurieuses a été refusé; nous ne voulons pas que notre organe serve à des polémiques personnelles d' où la courtoisie est exclue.

d ) Cabanes. M. Schoch ( Uto ) interpelle le Comité central sur l' attitude qu' il compte prendre ensuite du vote de la commune de Zermatt refusant la cession du terrain pour la construction de la cabane supérieure du Cervin. M. de Weck, membre du Comité central, chargé du département des cabanes, répond en donnant le récit des événements. Au moment où le rapport a été publié, la décision négative de Zermatt n' était pas prise, au contraire, on nous faisait espérer une solution favorable. L' assemblée bourgeoisiale ne s' est réunie, après maints renvois, qu' à la fin juin, et c' est là que le vote négatif a été pris. Le Comité central se retournera vers le Conseil d' Etat du Valais afin d' obtenir l' expropriation du terrain, et il verra dans la suite, l' attitude qu' il devra prendre. M. le professeur Graf ( Berne ) témoigne son indignation de ce vote qui fait honte à Zermatt et qui n' est dicté que par une idée de lucre. Il dépose la proposition suivante: L' assemblée des délégués exprime son profond regret de l' attitude hostile de la Bourgeoisie de Zermatt en cette affaire.

Cette résolution énergiquement appuyée par M. Wellauer ( Diablerets ) qui voudrait y ajouter l' idée d' un blâme, est votée à l' unanimité.

e ) Relief Imfeld. M. Kaech ( Uto ) revient sur le vœu exprimé l' année dernière par la section Uto, concernant l' achat d' un second relief d' Imfeld, et demande que ce vœu soit étudié à nouveau par le futur Comité central. Acte est pris de ce désir.

Le rapport de gestion ne soulevant aucune autre discussion est adopté par un vote unanime.

4. Comptes de 1909 et rapport des vérificateurs. Les comptes de 1909 ainsi que le rapport des vérificateurs ont été publiés dans l' " Alpina " et chaque délégué en a un exemplaire entre les mains. Personne n' en demande la lecture.

M. Wortmann ( Bâle ) désirerait que les dépenses pour l' encouragement du ski fussent données en détail. M. le président donne le détail de ces dépenses pendant les trois années de gestion du Comité central de Fribourg, et répond que le Comité central examinera ce vœu.

M. le professeur Graf saisit l' occasion de cette discussion pour proposer un secours aux inondés de la Suisse. Il propose la participation de la Caisse centrale à la souscription nationale pour une somme de fr. 1000. M. le président répond que le Comité central s' était occupé de cette question, mais, qu' en vertu des statuts il ne pouvait affecter ce don qu' aux inondés de contrées alpestres, après information auprès des sections intéressées. M. Payot ( Chaux-de-Fonds ) voudrait qu' une collecte fût faite dans toutes les sections, mais sa proposition n' entrant pas dans le présent tractandum ne sera mise en discussion qu' à la fin de la séance sous réserve de l' assentiment de l' assemblée. MM. Perrottet ( Genevoise ) et Dick ( Weissenstein ) appuient la proposition de M. Graf. M. L. Daguet ( Moléson ) propose de porter à fr. 2000 le don aux inondés. Après une votation éventuelle où les deux chiffres de fr. 1000 et fr. 2000 sont mis en présence, l' assemblée décide, par un vote unanime de verser fr. 2000 à la souscription nationale en faveur des inondés.

Les comptes et le rapport des vérificateurs, ne soulevant aucune autre discussion, sont adoptés à l' unanimité.

5. Rapport sur la situation financière. M. de Reyff, caissier central, donne lecture de son rapport qui constate une amélioration dans la fortune du Club. Ce rapport ainsi que le budget sont approuvés à l' unanimité.

6. Vérificateurs des comptes. Sont élus, à l' unanimité, vérificateurs des comptes: MM. J. Wunderli ( Rhätia ) et S. Böniger ( Montreux ). L' assemblée désigne comme suppléants: MM. E. Brodmann-Stampfli ( Aarau ) et Alb. Wacker ( Neuchâteloise ).

7. Cabanes. M. de Weck, chargé du département des cabanes, rapporte au nom du Comité central. Il donne des explications au sujet de la cabane inférieure du Cervin, dont les réparations ont été ajournées à cause des tractations avec la commune de Zermatt. Cette dernière ayant pris une attitude nettement hostile, il n' y aura plus de ménagements à avoir, et la cabane du Hörnli sera réparé comme il convient. M. de Weck passe ensuite aux demandes de subventions:

356.

a ) Section Berne. Subside de 50 °/o pour la construction d' une nouvelle Gamchihütte. Maximum fr. 5000.

Cette demande, appuyée par le Comité central, est adoptée par l' assemblée.

b ) Section Thurgau. Subside de 50 % pour la construction d' une cabane dans l' Etzlital. Maximum fr. 5000.

Ce subside, recommandé par le Comité central, est accordé.

c ) Section Davos. Subside de 60% pour la construction d' une nouvelle cabane Aela. Fr. 5400.

Le Comité central propose d' accorder le 50 %, soit fr. 4500, estimant que les subsides de la Caisse centrale doivent être accordés aux sections dans une proportion égale, ne dépassant pas la moitié du coût des cabanes. Le point de vue du Comité central est adopté par l' assemblée et le subside de fr. 4500 accordé à la section Davos, qui se déclare d' accord avec les conclusions du rapporteur.

d ) Section Hoher Rohn. Subside de 60 °/o pour la construction d' une cabane dans l' Albignatal. Fr. 6000.

Pour les motifs indiqués à la demande précédente, le Comité central propose une subvention de 50 °/o, soit fr. 5000. La proposition du Comité central est adoptée.

e ) Section St. Gall. Subside de 33 % pour l' achat du Silvrettahaus. Fr. 9166. Le Comité central propose d' accorder ce subside, soit, en chiffres ronds: fr. 9000.

Bien que cette somme soit très élevée, le Comité central estime que la section St-Gall n' a pas dépassé ses droits, le subside demandé représentant le tiers du prix de la Silvrettahaus. M. le Dr. Raillard ( Bâle ) ne voudrait pas que le subside fût accordé, si la Silvrettahaus doit rester hôtel. M. Scherrer ( St-Gall ) défend la demande formulée par sa section, il donne l' historique des tractations intervenues et insiste sur le fait que la Silvrettahaus deviendra une simple cabane. MM. Benner ( Rhätia ) et Fischer ( Bâle ) appuient la proposition du Comité central et le subside de fr. 9000 est voté à une évidente majorité.

f ) Section Genevoise. Subside pour l' agrandissement de la cabane de Chanrion ( devis fr. 6503. 65 ). Fr. 3250.

La section Genevoise a retiré sa demande; elle se contente de la déposer afin de prendre date et rang pour l' assemblée de l' année prochaine. M. Correvon ( Genevoise ) souligne ce fait dont l' assemblée prend acte. 8. Proposition de la section Uto.

En attendant la publication de l' Album des cabanes, le Comité central est invité à préparer un tableau où les sections qui veulent construire des cabanes puissent se rendre compte des contrées où de telles constructions sont les plus recommandables et le plus utiles.

M. de Weck rapporte au nom du Comité central qui accepte cette proposition en la précisant comme suit:

Le Comité central prendra l' avis des sections au sujet des cabanes dont la construction paraît désirable, et il publiera dans l' n Alpina " les résultats de cette enquête. Il est en outre autorisé à publier, comme annexe au Jahrbuch et à l' " Echo des Alpes ", une carte géographique indiquant la situation des cabanes appartenant au C.A.S.

M. Zellweger ( Uto ) pour assurer un résultat pratique à cette proposition, désire que les nouvelles cabanes figurent également sur la carte, et que le Comité central fasse un triage des propositions de nouvelles cabanes avant d' en publier la liste dans l' " Alpina ".

M. Wortmann ( Bâle ) dépose au bureau le vœu suivant: Le Comité central est prié de se mettre en relations avec les gouvernements cantonaux afin d' empêcher la vente ou la cession de terrain a des sociétés étrangères à la Suisse, pour la construction de cabanes ou d' autres constructions analogues. Dans les cantons où ces questions sont du ressort des communes, une entente doit su faire avec les communes intéressées.

Le Comité central prend acte de ce vœu, qui est conforme à la ligne de conduite qu' il a toujours suivie jusqu' ici.

La proposition d' Uto, précisée par le Comité central, est adoptée à une très forte majorité.

9. Propositions de la section Aarau.

1° Les annexes du Jahrbuch devraient contenir un plus grand nombre de cartes intéressant spécialement les contrées sur lesquelles il a paru récemment des guides. Lors de la publication de ces guides, on devra joindre en même temps au Jahrbuch, sous forme d' annexe, une carte de la contrée ou tout au moins une partie importante de la contrée décrite dans le guide. De plus, ces cartes devraient comprendre une contrée entière et non, comme la carte du Mont Blanc, reproduire chaque année une partie de la carte générale.

2° Le Comité central est chargé d' examiner s' il n' est pas possible de même qu' il se fait pour la reliure du Jahrbuch, de livrer entoilées les cartes paraissant comme annexe du Jahrbuch aux membres qui le désirent, moyennant payement des frais.

M. Spicher rapporte, au nom du Comité central qui ne peut accepter ces propositions qu' à titre de recommandations non impératives. M. Schmuziger ( Aarau ) déclare que sa section se range à l' avis du Comité central. M. Roches ( Bâle ) fait remarquer que le bureau topographique fédéral a de très belles cartes, et qu' il n' est pas nécessaire de joindre aux guides des cartes annexes spéciales. Le point de vue du Comité central est adopté à l' unanimité.

10. Proposition de la section de Montreux appuyée par les sections romandes.

Pour rendre possible l' application du 2 de l' art. 28 des statuts centraux ( surveillance et usage des cabanes ), un compartiment de chaque cabane serait exclusivement réservé aux membres du C.A.S.

A cet effet une affiche, bien en vue, serait placée dans toutes les cabanes avisant les touristes que jusqu' à 9 heures du soir les places indiquées ne pourront être utilisées que par des membres du C.A.S.

Les clubistes de leur côté seront priés de n' utiliser ces places qu' au cas où toutes les autres seraient déjà occupées.

M. de Weck combat cette proposition au nom du Comité central: une telle proposition implique une diminution du droit de priorité fixé à l' art. 28, puisqu' elle tend à le limiter à 9 heures du soir. Du reste en pratique, ce droit ne serait guère mieux observé avec cette limitation qu' il ne l' est maintenant; il n' y aurait pas plus de sanction. Les places ne pourraient guère être réellement réservées que dans les cabanes ayant un gardien. Le Comité central propose le rejet de cette proposition. M. Nicollier ( Montreux ) soutient le point de vue de sa section et M. Buchli ( Säntis ) et Meisser ( Rhätia ) le combattent vivement.

La proposition de Montreux est rejetée par 81 voix contre 45.

11. Proposition de M. le Dr Täuber.

Le C.A.S. veille par ses organes et d' entente avec le service topographique fédéral à l' établissement d' une nomenclature alpine de caractère national, exempte de toute fantaisie individuelle et de toute influence étrangère. M. de Girard expose le point de vue du Comité central qui est le suivant:

Le Comité central estime que les art. 1 et 2 des statuts lui confèrent, ainsi qu' aux sections, un droit de contrôle sur la nomenclature alpine, droit qui est, du reste, déjà exercé. Il admet toutefois qu' une mention expresse du contrôle en question devrait être insérée dans les statuts dès qu' ils seront soumis à une nouvelle revision. En revanche, il ne paraît au Comité central ni possible, ni désirable de définir dans les statuts ou dans une décision des délégués les règles à observer en matière de nomenclature alpine.

Le Comité central propose aux délégués de prendre acte de sa déclaration, en ajoutant que la proposition de M. le Dr Täuber se trouve ainsi liquidée.

Le bureau topographique fédéral reconnaît l' autorité de C.A.S. en matière de nomenclature alpestre, pour conférer et collaborer avec lui. Ce bureau possède une sorte d' atlas où sont inscrites les modifications demandées et les propositions, qui sont examinées soigneusement par les ingénieurs lors des relevés des régions intéressées.

M. Jacot-Guillarmod ( Chaux-de-Fonds ), ingénieur au bureau topographique, donne à l' assemblée de nombreux éclaircissements sur la manière de travailler du bureau topographique en matière de nomenclature; il ne voit pas la nécessité de modifier les statuts à ce sujet.

M. Täuber ( Uto ) défend son point de vue, il propose la nomination d' une commission spéciale pour l' étude de la nomenclature; cette dernière proposition, ne figurant pas aux tractanda, n' est pas mise en discussion. MM. Grivel ( Diablerets ), Graf ( Berne ) et Dübi ( Berne ) parlent encore pour soutenir le point de vue du Comité central, puis on passe à la votation: par 81 voix contre 43, la proposition du Comité central est adoptée.

12. Proposition de la section d' Aarau.

Le Comité central est invité à réserver immédiatement ou au plus tard lors du renouvellement du contrat avec l' éditeur de l' " Alpina " l' obligation d' imprimer les annonces séparément de façon à ce que le texte puisse être relié sans les annonces.

M. Spicher rapporte: le Comité central a mûrement examiné cette question, un changement dans l' impression des annonces de l' " Alpina " soulèverait bien des complications: changement de papier, d' impression, importantes modifications dans le contrat de publicité qu' une telle réforme pourrait gravement compromettre. Le Comité central ne peut accepter, en en assumant la responsabilité, une aussi grave proposition; il préfère en laisser toute la responsabilité à l' assemblée si, par son vote, elle admet le point de vue de la section d' Aarau. M. Schmuziger ( Aarau ) annonce que la section Aarau se range à l' avis du Comité central et retire sa proposition. La question se trouve ainsi liquidée.

13. Proposition de la section de Jaman.

Adjonction à l' art. 13 des statuts centraux: Le déplacement des délégués est à la charge de la caisse centrale. Le Comité central fixera le mode de remboursement des frais de déplacement et le tarif applicable.

M. de Reyff, caissier central, propose, au nom du Comité central, de rejeter cette proposition. Les fonds de la caisse centrale doivent servir aux intérêts généraux du C.A.S. et de son but. Les assemblées ont une portée administrative qui intéresse les sections en particulier; c' est donc à celles-ci à régler cette question d' indemnité.

M. Correvon ( Jaman ) défend la proposition de sa section: il s' agit dans une assemblée de délégués des intérêts généraux du C.A.S.; les assemblées se tenant toujours dans le centre de la Suisse, mettent en état d' infériorité les délégués des sections extrêmes.

Il serait bon d' unifier le mode d' indemniser les délégués, qui varie de section à section.

Par une majorité évidente, l' assemblée rejette la proposition de Jaman qui n' obtient que 19 voix.

14. Subvention à la section Davos.

La section Davos demande un subside de fr. 210 pour les frais de son cours de guides de 1909.

M. de Girard rapporte: L' année dernière, le Comité central s' est vu obligé de refuser le subside de la caisse centrale au cours de guides de Davos, parce que le programme n' en avait pas été soumis à temps, comme il est prévu au 7 du règlement spécial. D' autres irrégularités ont été commises: admission de candidats n' ayant pas l' âge prescrit, d' étrangers, tractations directes avec des sociétés étrangères, etc. Cependant, en vu des difficultés extraordinaires invoquées par la section Davos, le Comité central propose de lui accorder un subside de fr. 105, soit le 50 % de ce qu' elle aurait obtenu si le règlement avait été observé. M. Nienhaus ( Davos ) reconnaît très loyalement les fautes commises et le bien fondé des mesures prises par le Comité centra], néanmoins, il prie l' assemblée de voter à sa section, qui en a grand besoin, un subside de fr. 210. Par 61 voix contre 57 l' allocation est portée à fr. 210.

15. Proposition de la section Uto.

Les sections du C.A.S. qui reçoivent des demandes de réception de la part de candidats demeurant dans le rayon d' une autre section doivent en aviser celle-ci.

M. le président rapporte: Le Comité central estime que cette proposition implique une revision des statuts, puisqu' il s' agit de diminuer le droit prévu à l' art. 3 qui laisse toute liberté aux sections dans leur constitution. Il propose de ne pas entrer en matière, attendu que le délai de deux mois prévu à l' art. 22 pour modifications aux statuts n' a pas été observé.

M. Schoch ( Uto ) explique que la section Uto n' a pas voulu diminuer le droit des sections, mais plutôt crééer une coutume cordiale de section à section; elle se contente que ce vœu soit porté devant l' assemblée et ne demande pas davantage.

16. Nomination d' un membre honoraire. M. Weissenbach, au nom du Comité central, propose de nommer membre honoraire du C.A.S. M. Louis Kurz ( Neuchâteloise ) qui a rendu de grands services à la cause de l' Alpe, tant par ses travaux que par ses ascensions.

M. Louis Kurz est né en 1853. Ses débuts comme ascensionniste datent de très loin, et il y a déjà un certain nombre d' années qu' il comptait sa centième ascension dans les Alpes. 11 a fait plusieurs premières, notamment: en 1885 le Grand Darrai; 1887 l' Aiguille verte de Valsorey; 1888 la Grande Luis ( Col de ); l' Aiguille de la Neuva; l' Aiguille rouge du Dolent; 1889 la Grande Luis; l' Aiguille et le Col de l' Allée Blanche; 1887 l' Ankenbälli; 1884 le Schönbühlhorn; le Galmihorn; sans compter un très grand nombre de routes nouvelles. Son bagage d' ascensionniste est donc des plus sérieux, de plus il ets l' auteur du „ Guide de la Chaîne du Mont Blanc " ( médaille de bronze à l' exposition internationale de Grenoble en 1892 ). Cet ouvrage plus connu sous le nom de Guide Kurz a été traduit en anglais pour la collection des Conway' s et Coolidge' s Climbers' Guides.

Il a collaboré à l' Itinéraire du Champ d' excursion du C.A.S. pour 1900 et 1901 „ La partie suisse de la Chaîne du Mont Blanc ", à la Carte de la Chaîne du Mont Blanc dressée sur l' ordre de M. Alb. Barbey au 1: 50,000 ( hypsométrie ), au Jahrbuch dans plusieurs volumes, au dictionnaire géographique de la Suisse. A plusieurs reprises il a fait des campagnes dans et autour de la chaîne du Mont Blanc pour des levés au théodolite en vue de l' hypsométrie de la carte. C' est lui qui a été le principal, si ce n' est le seul initiateur de la construction de la cabane de Saleinaz.

M. Louis Kurz est nommé membre honoraire à l' unanimité.

M. Colomb, président de fête, remercie l' assemblée de son vote.

17. Prochain Comité central. M. Weissenbach, au nom du Comité central, propose de confier à la section Rhäta la direction centrale du C.A.S. pour la période triennale du 1er janvier 1911 au 31 décembre 1913 et de nommer M. A. Henne, forestier de ville à Coire, président central. L' assemblée accepte à l' unanimité cette proposition. M. Henne adresse des remerciements à l' assemblée de la confiance témoignée.

18. Prochaine fête centrale. M. Weissenbach, au nom du Comité central, engage l' assemblée à proposer à l' assemblée générale la section Pilatus comme section de fête, et M. le lieutenant-colonel Julius Weber comme président de fête. Adopté à l' unanimité.

19. Proposition Payot. Ensuite du vote d' un don de fr. 2000 aux inondés, M. Payot retire sa proposition de souscription dans les sections.

Feedback