Je vous écris de là-haut

Il fallait au moins cela pour reconstituer la trace et l’oeuvre du monument de l’alpinisme et de l’himalayisme qu’est le Gapençais Jean-Christophe Lafaille: un magnifique livre-hommage de près de 400 pages, agrémenté de 200 photos. Pour la première fois, grâce au travail de sa compagne Katia et de son fils Tom, qui ont compilé les notes des petits carnets dont l’aventurier solitaire ne se séparait jamais, nous découvrons une autobiographie posthume augmentée notamment de passages inédits sur la descente épique de la face sud de l’Annapurna d’octobre 1992. Cette plaie béante dans l’existence et la quête de Jean-Christophe - la mort de son compagnon d’infortune Pierre Béghin et cette danse avec sa propre finitude - ne cessera de le hanter.Et si l’ultime sommet de Lafaille avait été cette interminable descente aux allures conradiennes «au coeur du noir, du grand vide» qui l’entraîna vers les tréfonds de son intériorité? Si l’alpinisme est la conquête de son moi intérieur, alors ce livre est à mettre entre toutes les mains. Bordée par la folie, «au coeur de la peur», contre toute rationalité, l’écriture de Lafaille, tour à tour philosophique ou banale, toujours dense, comme le sont ses pensées tumultueuses, nous laisse, haletants, face à nous-mêmes. Sans se mentir.

Auteur

Jean-Christophe Lafaille

Source

Editions Paulsen, 2019, ISBN 978235221-2935, xx francs

Feedback