«Nous ne recherchons pas une architecture banale» 150 ans d’implantation de cabanes dans les Alpes (3e partie)

L’important pour les cabanes est qu’elles soient fonctionnelles, fiables et adaptées à leurs multiples usages. Et qu’elles correspondent aux vœux des sections qui en sont les maîtres d’œuvre. Daniel Suter, responsable du domaine Cabanes, explique à la revue « Les Alpes » que les cabanes, même si l’architecture la plus moderne y est appliquée, ne deviendront jamais des hôtels de montagne.

Monte-Rosa-Hütte: une cabane futuriste

La nouvelle Monte-Rosa-Hütte est un projet mené de concert par le CAS et l’EPFZ. Les premiers concepts virent le jour en 2003, avant que des étudiants de l’EPFZ ne projettent, en étroite collaboration avec le CAS, une construction originale et porteuse d’avenir du point de vue écologico-énergétique. Le CAS espère tirer de ce processus de construction ainsi que de son exploitation des renseignements utiles en vue de projets futurs. C’est en août 2008 que la première pierre fut posée, suivie de la construction des fondations jusqu’au début de l’hiver. Grâce à un type de construction par éléments, l’érection de la cabane s’est déroulée en très peu de temps l’été dernier. Le CAS assure un tiers de son financement, tandis que l’EPFZ, ses mécènes et ses sponsors se partagent les deux tiers restants. Avec un coût prévu de 6,4 millions de francs, la Monte-Rosa-Hütte devient la cabane la plus chère que le CAS ait jamais cofinancée. Malgré son inauguration prévue fin septembre 2009 et juin 2010, les premiers hôtes devront attendre jusqu’à mi-mars 2010 pour profiter de ses 120 places. Jusqu’à mi-septembre 2009, l’exploitation de l’ancienne cabane se déroulera normalement, après quoi seul le local d’hiver restera ouvert. Pour plus d’informations : www.neuemonterosahuette.ch.

Feedback