Raide vivant

«Comment expliquer ce que nous vivons là-haut? Comment dire avec force que nous ne faisons pas que mourir là-haut? Comment dire que ce que nous descendons des cimes est un trésor fabuleux?» Paul Bonhomme, que certains connaissent depuis sa descente à skis du versant Nant Blanc, sur la face ouest de l’Aiguille Verte (4122 m) dans une pente très raide (plus de 55°), puis la Dent Blanche, puis les Mischabel, y est parvenu avec brio. Comme il est arrivé à dépasser ses deuils et ses peurs. Les disparus, qui jalonnent son parcours depuis la mort de son frère en 1998, ont en quelque sorte renforcé sa soif de vie et il nous en parle avec émotion dans cet ouvrage édité avec des poèmes de son cru. Vous dites résilience? Peut-être. Mais c’est surtout de vie, de sa vie, dont l’auteur nous parle. Avec tous ses contrastes, ses chutes terrifiantes et ses sommets atteints. Vous désirez expliquer ce qu’est l’alpinisme aujourd’hui? Vous cherchez à comprendre pourquoi certains ou certaines s’évertuent à trouver des voies là où tant d’autres n’ont vu que des obstacles? Lisez et faites lire ces pages raides et vivantes!

Auteur

Paul Bonhomme

Source

Edition Paulsen, 2020, ISBN 978-2-35221-301-7, 28 fr. 60