Transport des bagages par hélicoptère

A propos de l’article «112 000 citoyens en faveur de l’initiative pour les glaciers» paru dans «Les Alpes» 1/2020

Un documentaire télévisé sur un sentier le long d’une arête est produit actuellement et sera diffusé en décembre sur la SRF. Pendant notre circuit en six jours dans des cabanes entre le Lago Tremorgio et la Capanna Corno-Gries CAS, nous sommes tombés sur l’équipe de tournage. Une rencontre qui nous laisse songeurs. Les 20 participants portent un petit sac avec leurs affaires pour la journée. Le gros des bagages est transporté par hélicoptère d’une cabane à l’autre pendant les 14 jours. Est-ce approprié à l’époque des débats sur la durabilité et des changements climatiques menaçants, qui, il faut le dire, touchent aussi la région dont ce projet promeut la traversée? Le CAS s’engage avec détermination pour la protection du climat, les cabanes s’efforcent d’œuvrer pour la durabilité, et on doit assister à cela? Il est facile d’imaginer à quel point les discussions étaient animées le soir à notre table. Nous avons en outre encore eu l’occasion d’être décontenancés, car la section CAS Locarno fêtait ses 100 ans justement ce soir-là. Sans vraiment tenir compte des recommandations liées au coronavirus, 20 personnes sont venues s’ajouter à l’équipe de tournage et au groupe de randonneurs. Le petit réfectoire de la Capanna Basodino CAS était plein à craquer.

Merci à l’équipe de cabane de nous avoir préparé, à nous qui n’étions pas de la partie, un coin à part où nous pouvions manger et discuter. Et bravo au gardien et à son équipe d’avoir fait face à cet assaut avec calme et amabilité et d’avoir servi les clients avec entrain, malgré l’énervement de voir que tous les efforts pour respecter les consignes liées au coronavirus ne rimaient à rien dans ces circonstances.

Feedback