Vêtements suspects La «Déclaration de Berne» enquête sur le secteur de l’outdoor

La responsabilité sociale ne semble pas préoccuper les équipementiers actifs dans le secteur de l’«out­ door ». C’est ce qui ressort d’une en­ quête menée cette année par la ­­ «Déclaration de Berne», et qui passe sous la loupe l’engagement social et la transparence de 29 entreprises dans leurs rapports avec les condi­ tions de travail régnant chez leurs fournisseurs. Seules les firmes Mammut, Patagonia et Odlo mettent de la lumière dans ce sombre ta­ bleau.

Les critères de l’étude

Pour son enquête, la «Déclaration de Berne» a évalué les firmes du secteur outdoor selon cinq critères : transparence, existence d’un code social, mise en œuvre de ce code, contrôle des produits et de la matière première. Pour chaque critère, les firmes recevaient une note entre 1 et 3 et le bilan final pour chacune d’entre elles correspondait à la moyenne de toutes les notes obtenues. L’examen des différents critères se basait quant à lui sur divers aspects. Pour évaluer la transparence, par exemple, des points étaient attribués aux entreprises qui avaient répondu au questionnaire et à celles qui proposaient un code de conduite en libre accès.

Feedback