Julius Becker-Becker (1836-1900)

Hinweis: Dieser Artikel ist nur in einer Sprache verfügbar. In der Vergangenheit wurden die Jahresbücher nicht übersetzt.

Julius Becker-Becker ( 1836-1900 ) Si Kaspar Hauser fut un pionnier de l' alpinisme proprement dit, Julius Becker-Becker en fut un autre dans l' érection des cabanes. Il passait en son temps pour une autorité « es cabanes ». Les premiers abris du CAS - ou de ses sections - étaient des édifices en pierre sèche, comme d' ail les chalets des pâturages. Là où en existait la possibilité ils étaient adossés à des blocs ou à une paroi rocheuse. Ces cabanes n' exigeaient pas seulement un gros travail d' entretien, mais étaient généralement humides et froides, partant inhabitables. Becker proposa donc de remplacer ces abris glacés, humides et peu solides par des bâtiments isolés en bois imprégné et munis d' un toit de bardeaux. Il préconisa aussi une division intérieure mieux appropriée et une meilleure installation. Becker construisit surtout un nouveau fourneau de cabane, servant non seulement à la cuisine, mais au chauffage, innovation très appréciée des touristes, par mauvais temps froid particulièrement.

Becker réussit à imposer ses idées sur les refuges du club grâce à son article du Jahrbuch 1881/82 et à l' exposé fait en 1892 à la demande du CC: Die Schirmhäuser des Schweizer Alpenclub ( Les abris du Club Alpin Suisse ). Il édifia les cabanes Muttsee, Fridolin et Bétemps. De nombreuses cabanes furent encore construites d' après ses principes.

Entré en 1886 à la section Tödi, il y fonctionna douze ans comme secrétaire, comme préposé aux cabanes et finalement comme président. En 1891 il fut élu membre d' honneur de la section et le souvenir de sa remarquable personnalité demeure vivant dans son cercle.

A la famille Becker appartient un autre homme du Tödi: Rudolf Streiff-Becker, qui se signala par ses recherches sur le fœhn et les glaciers; il fut membre d' honneur du CAS et mourut en 1959.

Mathias Jenni

Feedback