Le CAS augmentela cotisation de ses membres Assemblée des délégués 2020

En raison de la pandémie de coronavirus, l’Assemblée des délégués s’est tenue avec deux mois et demi de retard. Les délégués ont décidé d’augmenter la cotisation des membres et ont nommé Ueli Mosimann nouveau membre d’honneur.

Les délégués se sont rassemblés par groupes et ont eu des discussions animées, oubliant momentanément la question des mesures relatives au coronavirus. A l’origine, l’Assemblée des délégués aurait dû avoir lieu à la mi-juin. En raison de la pandémie, elle a été reportée au 29 août. Toutes les mesures imaginables ont été prises au Parc des expositions de Berne pour assurer la sécurité de la manifestation: deux sièges libres séparaient chaque délégué, du désinfectant et des masques étaient disponibles partout et au lieu d’un repas debout, les mets ont été servis à table.

La hausse de la cotisation des membres proposée par le Comité central a agité les esprits: 10 francs supplémentaires pour les membres individuels et 14 francs pour les membres famille. Raison invoquée par le Comité central: la baisse des recettes publicitaires de la revue «Les Alpes», la sauvegarde du fonds des cabanes, la diminution des réserves et le nouveau portail des courses du CAS. «Je dois rendre appétissante une pilule amère», a déclaré le vice-président Stefan Gœrre. En même temps, le portail des courses du CAS sera mis gratuitement à disposition de tous les membres à l’avenir.

Portail des courses et confiance en jeu

Cette contrepartie n’est pas le fruit du hasard, puisque les futurs soucis financiers de l’Association centrale seront liés, entre autres, au portail des courses du CAS. Début 2021, ce dernier passera de la phase de projet à celle d’exploitation, ce qui coûtera au moins 1 million de francs par an. Pour cette raison, Thomas Kühne, responsable de la numérisation au Comité central, a prononcé un discours enthousiaste sur le portail des courses avant le point de l’ordre du jour sur l’augmentation de la cotisation. Si les objectifs fixés ont majoritairement été atteints, il a cependant concédé: «L’objectif du projet était la publication de 10 000 itinéraires, nous ne l’avons pas réalisé. D’ici la fin de l’année, 6000 itinéraires seront disponibles sous forme entièrement numérique, et 24 000 autres seront disponibles sous forme de fichiers PDF. Thomas Kühne s’est en outre excusé pour les erreurs commises par le passé. «Quand le projet a été approuvé lors de l’Assemblée des délégués de 2016, les discussions ont été vives. Je dois admettre que de nombreuses critiques étaient fondées, a-t-il reconnu. Les chiffres relatifs aux abonnements prévus à l’origine étaient trop optimistes. Afin d’éviter que le portail des courses ne dégénère en une solution minimale coûteuse, il convient désormais de le développer davantage. Nous ne pourrons pas le faire seuls, nous avons besoin d’un partenaire, a expliqué Thomas Kühne. Et nous le trouverons. Nous ne devrions pas compromettre cela en refusant l’augmentation de la cotisation des membres.»

Certaines sections le voyaient d’un autre œil. En particulier les sections Bern, Monte Rosa, Bernina, Rossberg, Diablerets, Pilatus, Genevoise, Saint-Gall et Rätia qui ont demandé le rejet de la hausse de la cotisation. «Nous avons été très surpris qu’aucun problème majeur n’ait été signalé ces dernières années», a déclaré Philippe Chanton, président de la section Monte Rosa. Constat balayé par la présidente, Françoise Jaquet, qui a souligné avoir relevé à chaque assemblée que les réserves financières étaient en baisse depuis des années. Les sections mentionnées ne voulaient décider d’une augmentation de la cotisation qu’une fois la stratégie 2021-2025 (voir encadré) mise en œuvre. En effet, cette dernière exigeant que l’Association centrale définisse les futures tâches du Secrétariat administratif, ces sections estimaient qu’une éventuelle augmentation de la cotisation ne pourrait être envisagée qu’après.

En plus des raisons fondamentales, les interventions suivantes ont fait état d’autres facteurs en faveur d’une augmentation de la cotisation des membres. Le fait de ne pas l’augmenter ou de l’assortir de conditions, comme l’a proposé la section Uto, a été perçu comme l’expression d’un manque de confiance envers le Comité central. Ce débat a atteint son apogée au moment de la déclaration suivante: «D’un côté, on met dans la balance la valeur de deux cafés, de l’autre la méfiance.»

Au final, les délégués ont voté clairement en faveur de l’augmentation de la cotisation par 102 voix contre 48 et 4 abstentions. La proposition des sections romandes d’augmenter de 5 francs la cotisation des membres jeunesse a également été acceptée.

Le secrétaire général, Daniel Marbacher, s’est réjoui de la confiance dont ont fait preuve les délégués envers l’Association centrale. «Cela nous assure de la sécurité dans la planification. Nous pourrons désormais exploiter le portail des courses du CAS, continuer à le développer et amorcer la mise en œuvre de la stratégie», a-t-il déclaré.

Feedback